Imogen Poots

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Imogen Poots
Description de cette image, également commentée ci-après

Imogen Poots en janvier 2015

Nom de naissance Imogen Gay Poots
Surnom Imi, Imo
Naissance (27 ans)
Hammersmith, Londres, Angleterre
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice
Films notables 28 semaines plus tard
Fright Night
Need for Speed

Imogen Gay Poots est une actrice britannique, née le , à Hammersmith (Londres).

Carrière[modifier | modifier le code]

Révélation[modifier | modifier le code]

Elle est révélée à l'âge de 18 ans en jouant Tammy dans le film d'horreur 28 semaines plus tard, après seulement un petit rôle non-parlant dans le blockbuster V pour Vendetta et une apparition dans une série télévisée britannique.

Elle tourne dans la foulée dans le thriller Cracks de Jordan Scott mené par Eva Green, puis débarque à Hollywood, où elle enchaîne deux rôles secondaires : en 2008 dans la comédie dramatique Me and Orson Welles de Richard Linklater ; puis en 2009 suivi du drame romantique Solitary Man co-écrit et réalisé par Brian Koppelman, avec Michael Douglas dans le rôle-titre.

L'année 2010 l'amène à deux productions différentes : elle joue dans le drame Waking Madison, puis fait surtout ses premiers pas dans une grosse production avec le péplum Centurion de Neil Marshall. La même année, elle joue dans le thriller horrifique Chatroom avec Aaron Johnson. Aucun de ces projets ne rencontrent le succès escompté.

L'actrice au San Diego Comic-Con 2011, pour la présentation de Fright Night.

L'année d'après, elle tient le rôle de Blanche Ingram dans une nouvelle adaptation de Jane Eyre, porté par l'interprétation d'Emily Blunt, et celui d'Amy Peterson dans la production américaine Fright Night, aux côtés d'Anton Yelchin et de Colin Farrell.

Cette combinaison de films lui permet d'acquérir une visibilité médiatique. Elle devient cette même année l'égérie du parfum Chloé aux côtés du mannequin français Camille Rowe-Pourcheresse, succédant ainsi à Clémence Poésy, Chloë Sevigny et Anja Rubik. En 2012, elle tourne dans une publicité pour H&M réalisée par Sofia Coppola.

Progression[modifier | modifier le code]

En 2013, elle continue de se diversifier. Elle retourne en Angleterre pour les comédies britanniques Ordure et A Very Englishman de Michael Winterbottom, qui lui vaut une récompense ; puis pour le biopic musical All Is by My Side, écrit et réalisé par John Ridley. Elle retourne à Hollywood pour défendre une comédie romantique : Célibataires... ou presque , où elle a pour partenaire Zac Efron.

En 2014, elle peut ainsi confirmer à Hollywood en tenant le premier rôle féminin du film d'action Need for Speed de Scott Waugh, où elle donne cette fois la réplique à Aaron Paul. Elle retrouve l'acteur pour la comédie A Long Way Down, mis en scène par le français Pascal Chaumeil. Le premier fonctionne surtout en Chine, tandis que le second ne rencontre pas le succès international escompté.

Elle revient l'année d'après à un cinéma plus adulte : en étant à l'affiche de Broadway Therapy, comédie dramatique new-yorkaise signée Peter Bogdanovich, et du drame Knight of Cups de Terrence Malick. Ce deux projets lui donnent la possibilité d'être dirigée par des cinéastes acclamés et de donner la réplique à des comédiens reconnus. Cette même année, elle tient enfin ses premiers rôles américains : celui du film d'horreur Green Room, de nouveau aux côtés d'Anton Yelchin, et de la romance néo-noir Frank & Lola, où elle fait face à Michael Shannon.

Mais c'est mi-2016 qu'elle fait un choix remarqué : elle fait en effet partie du casting de la première série télévisée de Cameron Crowe, Roadies. Son physique juvénile l'amène encore une fois à jouer la benjamine d'une distribution menée par Carla Gugino et Luke Wilson.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Doublage francophone[modifier | modifier le code]

et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :