James Frey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un écrivain américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2009).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frey.
 Ne doit pas être confondu avec James N. Frey.
James Frey
Nom de naissance James Christopher Frey
Naissance (46 ans)
Cleveland, Ohio, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

James Christopher Frey, né le à Cleveland en Ohio, est un écrivain américain, connu pour ses ouvrages de science-fiction à destination de la jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

James Frey est diplômé de la Denison University et a également pris des cours à la School of the Art Institute of Chicago. Il est principalement connu pour ses « mémoires », A Million Little Pieces, publié par Nan Talese/Doubleday au printemps 2003 et sa suite, My Friend Leonard publié par Riverhead en été 2005. Les deux livres furent les premiers sur la liste des bestsellers du New York Times, et le premier fut choisi par Oprah Winfrey pour son book club. Cependant, le Smoking Gun et d'autres enquêteurs découvrirent en fin 2005-début 2006 que des éléments de A Million Little Pieces étaient fabriqués[1], voire que le livre était « un tissu d’affabulations »[2].

Une partie de la critique lui reproche de faire de la littérature à destination essentiellement commerciale[3].

James Frey réside actuellement à Los Angeles, avec sa femme et sa fille.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Série Lorien Legacies[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lorien Legacies.

Cette série, coécrite avec Jobie Hughes, est publié sous le pseudonyme de Pittacus Lore.

  1. Numéro Quatre, J'ai lu, 2011 ((en) I Am Number Four, 2010)
  2. Le Pouvoir des Six, J'ai lu, 2012 ((en) The Power of Six, 2011)
  3. La Révolte des Neuf, J'ai lu, 2013 ((en) The Rise Of Nine, 2012)
  4. L'Empreinte de Cinq, J'ai lu, 2014 ((en) The Fall of Five, 2013)
  5. La Revanche de Sept, J'ai lu, 2015 ((en) The Revenge of Seven, 2014)
  6. Le Destin de Dix, J'ai lu, 2016 ((en) The Fate of Ten, 2015)
  7. (en) United As One, 2016

Série Endgame[modifier | modifier le code]

Cette série est coécrite avec Nils Johnson-Shelton.

  1. L'Appel, Gallimard Jeunesse, 2014 ((en) The Calling, 2014)
  2. La Clé du ciel, Gallimard Jeunesse, 2015 ((en) Sky Key, 2015)
  3. (en) Rules of the Game, 2016
    Traduction française à paraître le aux éditions Gallimard Jeunesse

Romans indépendants[modifier | modifier le code]

Scénarios[modifier | modifier le code]

Productions cinématographiques[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]