Jaime Bayly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jaime Bayly
Description de cette image, également commentée ci-après
Jaime Bayly en 2011.
Nom de naissance Jaime Baily Letts
Alias
Niño terrible (Enfant terrible)
Francotirador (Franc-tireur)
Tío terrible (Tonton terrible)
Naissance (53 ans)
Drapeau du Pérou Lima (Pérou)
Activité principale
Distinctions
Prix Herralde
Emmy Awards :
Bayly 2008 (Mega TV)
Bayly 2009 (Mega TV)
Auteur
Langue d’écriture Espagnol
Genres

Œuvres principales

  • Ne le dis à personne
  • La nuit est vierge

Jaime Bayly, né le à Lima, est un écrivain, journaliste et animateur célèbre de télévision (dès l'âge de 18 ans) péruvien, vivant actuellement à Miami, aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1994, la publication de son premier roman Ne le dis à personne (No se lo digas a nadie) provoque un énorme scandale au Pérou Ce récit en grande partie autobiographique raconte la vie d'un jeune présentateur de télévision cocaïnomane et bisexuel qui a d'innombrables aventures avec des footballeurs, des acteurs de telenovelas et des hommes politiques, la plupart du temps mariés ou fiancés, et qui nient leur homosexualité. Considéré comme un roman à clefs, l'ouvrage entraîne tout le pays a cherché les noms réels des personnages. Le roman est devenu No se lo digas a nadie, un film péruvien réalisé par Francisco José Lombardi, sorti en 1998.

Bayly réutilise le canevas de Ne le dis à personne dans trois romans : Fue ayer y no me acuerdo, La nuit est vierge (La noche es virgen) et El huracán lleva tu nombre. Grand admirateur de Mario Vargas Llosa et Alfredo Bryce Echenique[1], il situe l'action des intrigues de ses romans à Lima et à Miami. Son style vif et moderne utilise avec justesse l'argot péruvien.

En une vingtaine d'années, il publie une douzaine de romans qui se vendent fort bien en Espagne et dans plusieurs pays d'Amérique latine. La plupart sont d'inspiration autobiographique et dénoncent avec humour l'hypocrisie, la fausse religiosité et l'homophobie de la classe moyenne aisée péruvienne, dont l'auteur est issu. Avec Ne le dis à personne, son plus grand succès demeure Los últimos días de La Prensa (1996), roman où il parle de ses jeunes années de stagiaire dans un journal liménien. Il obtient en 1997 le prix Herralde (es), l'un des plus prestigieux d'Espagne, pour La nuit est vierge.

Il anime régulièrement des émissions de télévision. Il est détesté par l'establishment littéraire, qui l'accuse d'être un animateur de télé-poubelle qui n'invite guère que de petites actrices de telenovelas et un romancier aux qualités littéraires limitées. Le fait qu'il soit marié et qu'il réside à Miami réduit la portée de son message et est également une source de critiques.

Très hostile au gouvernement vénézuélien, il indique avoir participé à une réunion à Miami destinée à la préparation des attentats d'aout 2018 contre Nicolas Maduro. Il précise par ailleurs que d'autres attentats allaient suivre[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1994 : No se lo digas a nadie
    Publié en français sous le titre Ne le dis à personne, traduit par Françoise Marchand-Sauvagnargues, Paris, Stock, 1996 (ISBN 2-234-04567-3) ; réédition, Paris, Adventice[3], 2006 (ISBN 2-952-40742-8)
  • 1995 : Fue Ayer y No Me Acuerdo (C’était hier, et je ne me souviens plus)
  • 1996 : Los Últimos Días de La Prensa (Les Derniers Jours de La Prensa)
  • 1997 : La Noche es Virgen - Prix Herralde
    Publié en français sous le titre La nuit est vierge, traduit par Isabelle Gugnon, Paris, Adventice, 2008 (ISBN 978-2-9524074-5-8)
  • 1998 : Yo Amo a Mi Mami (J’aime ma maman)
  • 2000 : Los Amigos que Perdí (Les amis que j’ai perdus)
  • 2001 : Aquí no hay Poesía (Pas de poésie ici)
  • 2002 : La Mujer de mi Hermano (La femme de mon frère)
  • 2004 : El Huracán Lleva tu Nombre (L’Ouragan porte ton prénom)
  • 2005 : Y de Repente, Un Ángel (Du coup, un ange) - finaliste du Prix Planeta
  • 2008 : El Canalla Sentimental (La Canaille sentimentale)
  • 2009 : El Cojo y el Loco (Le Boiteux et le Fou)
  • 2010 : Morirás Mañana 1 : El Escritor Sale a Matar (Tu mourras demain : L’écrivain devient tueur)
  • 2011 : Morirás mañana 2 : El misterio de Alma Rossi, Alfaguara
  • 2012 : Morirás mañana 3 : Escupirán sobre mi tumba; la même année, la trilogie est publiée en un seul volume
  • 2014 : La lluvia del tiempo
  • 2016 : El niño terrible y la escritora maldita

Émissions de télévision[modifier | modifier le code]

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Courrier international
  2. Semana, « ¿Qué sabe Jaime Bayly sobre el supuesto atentado contra Maduro? », sur ¿Qué sabe Jaime Bayly sobre el supuesto atentado contra Maduro? (consulté le 9 août 2018)
  3. éditions Adventice

Liens externes[modifier | modifier le code]