Jacquette de Montbron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jacquette de Montbron
Présentation
Naissance
Décès [1]
Œuvre
Réalisations Château de Matha

Château Renaissance de Bourdeilles[2]

Jacquette de Montbron est une architecte du XVIe siècle, dame d'honneur des reines Catherine de Médicis et de Louise de Lorraine, belle-sœur de Brantôme[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1558, elle épouse André de Bourdeille, avec qui elle a six enfants et qui meurt en 1582 en la laissant responsable de ses biens[4]. Elle fait construire un château à Matha en s'inspirant de normes architecturales italiennes qu'elle avait lues dans les livres de Sebastiano Serlio[5].

Elle fait partie des favorites de la reine-mère Catherine de Médicis en 1587 puis retourne sur ses terres en 1588. La cour qu'elle réunit alors compte son beau-frère Brantôme et Jean de Champagnac[6]. Pendant les guerres de religion, elle est assiégée dans son château de Matha par le prince de Condé en 1588 et refuse de lui livrer des catholiques réfugiés chez elle[3].

Le palais Renaissance de Bourdeilles

Elle reçoit en 1589 un legs de 4 000 écus de la reine[7] et l'utilise pour la construction d'un château de style Renaissance près de l'ancien à Bourdeilles, dans le Périgord, qu'elle dirige elle-même[2],[8]. Les influences italiennes y sont plus fortes qu'à Matha, notamment car Jacquette de Montbron bénéficie de son passage à la cour[9].

Elle meurt le et son oraison funèbre est écrite par son beau-frère, l'écrivain Brantôme[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lebeaux 2011, § 2.
  2. a et b Madeleine Lazard, « Jacquette de Montbron, une bâtisseuse humaniste », dans Royaume de fémynie : pouvoirs, contraintes, espaces de liberté des femmes de la Renaissance à la Fronde (communication de congrès), Paris, H. Champion, (ISBN 2745302892, résumé).
  3. a et b Madeleine Lazard, « Jacquette de Montbron », dans Diane Desrosiers et Éliane Viennot, Dictionnaire des femmes de l'Ancien Régime, Société internationale pour l'étude des femmes de l'Ancien Régime (SIEFAR), (lire en ligne).
  4. Lebeaux 2011, § 1.
  5. Lebeaux 2011, § 16-17.
  6. Lebeaux 2011, § 15.
  7. Lebeaux 2011, § 25.
  8. « Fiche de présentation de l'ensemble castral de Bourdeilles », sur base Mémoire du ministère de la culture (consulté le 1er août 2017).
  9. Lebeaux 2011, § 22.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mélanie Lebeaux, « Jacquette de Montbron (1542–1598), femme « architecte » de la Renaissance entre Angoumois et Périgord », Le Moyen Âge, vol. CXVII, no 3,‎ , p. 545-560 (lire en ligne).