Jacques Ladsous

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jacques Ladsous, né le à Charleval dans l'Eure, mort le [1], était un pédagogue français, inspirateur des « états généraux du social » [Quoi ?].

Il participe par ses écrits à la construction de l'identité de l'éducation spécialisée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une enfance passée à Lille et à Amiens, il part à Montpellier en 1940 et entre dans le maquis en 1940, année de décès de son père.

Devenu éducateur (1946), il rencontre avec Georgette, sa femme en 1947. Directeur-adjoint du centre Alfred Binet de Douéra, puis directeur de l'aérium de la Croix-Rouge française à Chrea en Algérie (1950-1958), il découvre l'Algérie du pouvoir colonial et de la torture et adhère en 1957 à la SFIO.

Le 13 mai 1958, il est arrêté avec sa femme et son fils et est expulsé d'Algérie sous le Général Massu. Directeur adjoint de l'école d'éducateurs d'Épinay-sur-Seine (1959-1961), il entre en 1961 aux CEMEA comme permanent. Il y reste jusqu'en 1974.

Délégué régional des CEMEA dans le Nord (Lille) (1961-1963) puis délégué national à la formation des éducateurs des CEMEA (1964-1969), il adhère au PSA puis au Parti socialiste unifié (PSU) qu'il quittera pour le PS avec Michel Rocard. En 1967, il participe au groupe de réflexion autour de Bernard Lory, directeur général de l'action sociale, sur les mesures d'adaptation.

Directeur de l'école d'éducateurs de Vaugrigneuse (Essonne) (1969-1974), directeur de l'Union polyvalente d'action éducative spécialisée Hourvari au Perray (1975-1978), il crée en 1980 le Mouvement d'action éducatif et social.

Délégué permanent de l'ANEJI[Quoi ?], directeur du Centre régional pour l'enfance et l'adolescence inadaptées (CREAI) d'Ile-de-France (1983-1988), il est conseiller municipal de Meudon (Hauts-de-Seine), membre du Parti socialiste et tête de liste de 1989 à 1995. Il est fait Chevalier de la Légion d'honneur par Pierre Gauthier le 30 mars 1998.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • L'éducateur dans l'éducation spécialisée, ESF, 1974
  • Diriger autrement, Scarabée, 1982
  • Le projet social dans la solidarité nationale, Scarabée, 1984.
  • Gérer c'est aussi évaluer, Jacques Ladsous, Actif, 1985.
  • Madame François, aventurière de l'éducation nationale, Jacques Ladsous, Erès, 1986.
  • Janusz Korczack, Jacques Ladsous, PUF, 1992.
  • Bizarres ou mal traités ? : les jeunes en difficulté : absence ou inadéquation des réponses, Jacques Ladsous, éd. CTNERHI, 196 p., 1992
  • La prévention spécialisée en France : forme originale d'action socio-éducative, Jacques Ladsous (ouvrage collectif), éd. CTNERHI, 149 p., 1992.
  • Pédagogues et Pédagogies, Jacques Ladsous et Janusz korczak, PUF, 1995
  • L’acte éducatif pour quoi et pour qui, éd. Lien social, numéro 572, 12 avril 2001, dossier collectif sous la direction de Jacques Ladsous avec Frederic Fappani von Lothringen, Miléna Lauba, Bernadette A. Delbos, Pierre Abello, Jean-Marie Servin.
  • Le travail social aujourd'hui. Petite histoire de l'action sociale, Jacques Ladsous, Érès, 2004.
  • Reconstruire l'action sociale, Jean-Michel Belorgey, Michel Chauvière, Jacques Ladsous, Dunod, 2006
  • Profession : éducateur. de rencontres en rencontres, L'Harmattan, 2008
  • L'alphabet du social, Erès, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Disparition - Jacques Ladsous : un passeur s'en est allé - ASH », sur www.ash.tm.fr (consulté le 18 avril 2017)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Jacques Ladsous, un militant de base aux commandes du PS », Qui Vive no 69, décembre 1988
  • « Jacques Ladsous, le passeur », Actualités sociales hebdomadaires no 2377 du 15 octobre 2004
  • « Maquisard du social », Actualités sociales hebdomadaires no 2590-2591 du 9 janvier 2009

Voir aussi[modifier | modifier le code]