Jacques Harrewyn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jacques Harrewyn
Jacob Harrewijn (ca.1640-na 1732) Het Rubenshuis te Antwerpen - Rubenshuis Antwerpen 28-5-2016 09-51-01.JPG
Naissance
Décès
Activité
Enfant
François Harrewijn (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Jacques Harrewyn (en néerlandais Jacobus Harrewijn) est un graveur bruxellois né à Amsterdam en et mort à Bruxelles le [1]. Il fut surtout actif à Bruxelles.

Historique[modifier | modifier le code]

Dessinateur talentueux, il fut l'élève de Romeyn de Hooghe et se spécialisa notamment dans la gravure de cartes, plans et vues remarquables de Bruxelles et des Pays-Bas espagnols.

Il grava également de nombreux frontispices pour des ouvrages religieux, mais aussi pour des pièces de théâtre, comme les Œuvres de Monsieur Molière (Bruxelles, George de Backer, 1694, 4 vol.) ou les Œuvres de Racine (Bruxelles, George de Backer, 1700, 2 vol.). Il réalisa aussi la plupart des 32 portraits qui illustrent l'ouvrage en 2 tomes 'Mémoires pour servir à l'Histoire de France ' (Cologne, chez les Héritiers de Herman Demen, 1719).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Prenten Groningen
  2. Cette gravure de Jean-Charles van der Borcht, conservée à l'Université de Leyde, a été publiée à nouveau (planche XI) dans le recueil 35 des Études sur le XVIIIe siècle, « Espaces et parcours dans la ville », 2007. Toutefois elle y est datée erronément du premier quart du XVIIIe siècle. Dans ce même recueil, Thérèse Symons et Jean Houssiau (« Les espaces commerciaux à Bruxelles au XVIIIe siècle. Premiers croquis de la rue de la Madeleine », p. 94-95) semblent la donner en exemple de la francisation de Bruxelles en 1770 et, du fait que la gravure emploie le terme technique « or surdoré de Paris », y voient une célébration de la mode parisienne. En fait cette gravure est bien plus intéressante car elle nous montre un intérieur de manufacture bruxelloise juste avant le bombardement. Intéressants aussi les tiroirs avec les noms Lille, Paris etc. et les lourds meubles en marquèterie bien louisquatorziens.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :