Jacob Job Élie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Jacob Job Elie)
Aller à : navigation, rechercher
Jacob Job Élie
Image illustrative de l'article Jacob Job Élie

Naissance
Wissembourg (Bas-Rhin)
Décès (à 78 ans)
Varennes-en-Argonne (Meuse)
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de division
Années de service 1766-1811
Distinctions Chevalier de Saint-Louis

Jacob Job Élie, né le à Wissembourg (Bas-Rhin), mort le à Varennes-en-Argonne (Meuse), est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de service[modifier | modifier le code]

Il entre en service le 2 décembre 1766, au régiment d’Aquitaine-Infanterie, il participe à la campagne de Corse en 1769, et il assiste aux bombardements de Sousse et de Bizerte en 1770. Congédié le 2 décembre 1774, il est enrôlé le 5 juillet 1781 dans le régiment de la Reine, il passe sergent le 1er novembre 1781, et il est porte-drapeau le 1er août 1788.

Le 14 juillet 1789, il coopère à la prise de la Bastille, et il est nommé capitaine au 5e bataillon de la 5e division de la garde nationale parisienne soldée le 1er septembre 1789. Le 3 août 1791, il est capitaine au 103e régiment d’infanterie, et il est fait chevalier de Saint-Louis le 27 novembre 1791.

Il est nommé lieutenant-colonel le 7 février 1793, et il est promu général de brigade à l’armée des Ardennes le 30 juillet 1793, commandant à Givet et à Charlemont. Il est élevé au grade de général de division le 3 septembre 1793, il passe à l’armée de Sambre-et-Meuse le 2 juillet 1794.

Il est non compris dans l’organisation des états-majors arrêté le 13 juin 1795, il est rappelé à l’activité le 28 février 1796, et il prend le commandement de Lyon le 28 mars 1796. Le 19 août 1796, il est employé à l’armée des Alpes, puis il commande la Maurienne et la Tarentaise le 22 octobre 1796. Il est réformé le 18 mars 1797.

Il est admis à la retraite le 21 juin 1811, et il meurt le 6 février 1825 à Varennes-en-Argonne.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]