Jack Vanarsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jack Vanarsky
Image dans Infobox.
Jack Vanarsky (Capture d'écran d'une vidéo de l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain).
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Père-Lachaise - Division 11 - Vanarsky 01.jpg
Vue de la sépulture.

Jack Vanarsky, né le à General Roca en Patagonie (Argentine) et mort le dans le 13e arrondissement de Paris[1] , est un sculpteur et auteur de collages.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jack Vanarsky étudie l'architecture à l'université de Buenos Aires avant de s'installer à Paris en 1962.

Il réalise des œuvres « lamellisées » (Pacha-Mama, sculpture en marbre, à Ivry-sur-Seine, 1988) et, parfois, animées.

Il est l'auteur du Livremonde pour le pavillon français de l'Exposition universelle de Séville (1992). L'œuvre est exposée depuis 2007 à l'Espace des Sciences de Rennes.

Membre de l'Oupeinpo, il était régent du Collège de 'Pataphysique.

En 1995, une exposition rétrospective lui a été consacrée par la Maison d'Amérique Latine à Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Insee, « Acte de décès de Jack Sergio Vapnasky », sur MatchID (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Projet de redressement du cours de la Seine à sa traversée de Paris, Bibliothèque Oupeinpienne (Au Crayon qui tue, ed.), Paris
  • La Bête en MOI Traité de physiognomonie par lamellisation, Bibliothèque Oupeinpienne (Au Crayon qui tue, éd.), Paris
  • Jean-Luc Chalumeau, Il y a cent ans Van Gogh arrivait en France - Frédéric Brandon, Gérard Le Cloarec, Michel Four, Gérard Guyomard, Christian Renonciat, Jack Vanarsky..., Éditions Trianon/Parc de Bagatelle, 1986.
  • Sacrifice humain, Bibliothèque Oupeinpienne (Au Crayon qui tue, éd.), Paris - 2007
  • Yak Rivais, « Ben-Ami Koller, Jack Vanarsky », Revue éCritique - Revue semestrielle d'arts plastiques, n°8, 1er trimestre 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]