Ouvroir de peinture potentielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Oupeinpo)

L'Ouvroir de peinture potentielle (Oupeinpo) est un mouvement artistique créé en 1980 au sein de l'Ou-X-Po afin d'inventer des formes, des contraintes mathématiques, logiques ou ludiques capables de soutenir le travail des peintres et plus généralement des artistes visuels.

Membres[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • Une première tentative de création a lieu vers 1964-1966[1]
  • l'Oupeinpo est (re)créé le [1] – Réunion « constituante » chez François Le Lionnais, avec Carelman et Thieri Foulc.
  • – Réunion « législative » chez François le Lionnais, avec les mêmes.
  • – Première réunion ordinaire chez François le Lionnais, avec les mêmes, plus Aline Gagnaire et Jean Dewasne.
  • – Début des réunions ordinaires mensuelles, à l’atelier de Carelman. Suzanne Allen y assiste à titre de témoin critique, les demoiselles Cassette à titre de témoins objectifs.
  • - Mort de François Le Lionnais.
  • – Présentation privée des premiers travaux de l’Oupeinpo à l’atelier de Carelman.
  • – Première publication oupeinpienne : Le Morpholo, de Thieri Foulc, aux dépens du Cymbalum Pataphysicum.
  • – Tristan Bastit entre à l’Oupeinpo.
  • – Exposition à la galerie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), lors de manifestations consacrées à la 'Pataphysique.
  • – Jack Vanarsky entre à l’Oupeinpo.
  • – Exposition au centre culturel Les Chiroux, à Liège (Belgique).
  • – Publication du premier recueil des travaux oupeinpiens, Prenez garde à la peinture potentielle !, qui constituera, le de la même année, le n° 21 des Monitoires du Cymbalum Pataphysicum.
  • – Exposition au Chiostro di San Marco, à Florence (Italie), lors du colloque Attenzione al potenziale !
  • – Présentation des travaux de l’Oupeinpo au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou, à Paris, dans le cadre de la Revue parlée. Exposition jusqu’au 1er juillet.
  • – Présentation du Tableau des Cent Fleurs à la Marraine du Sel, Paris.
  • – Présentation des travaux de l’Oupeinpo à Thionville (France), lors du colloque Raymond Queneau. Exposition au centre culturel de la ville.
  • – Premier volume de la Bibliothèque oupeinpienne, Les Forces plastiques, de Jean Dewasne (Au Crayon qui tue, éditeur).
  • – Jean Dewasne, dans son discours de réception à l’Académie des beaux-arts, sous la coupole du quai Conti, évoque l’Oupeinpo et son programme pour trois siècles.
  • – Exposition à Sophia Antipolis.
  • - Mort d'Aline Gagnaire.
  • – Exposition à l’université de Poitiers. Publication du recueil Nouveaux aperçus sur la potentialité restreinte (Publications de la Licorne).
  • – Présentation des travaux récents de l’Oupeinpo à cent cinquante hôtes, « tous de marque », dans l’atelier de Cristina Martinez. C’est l’occasion d’un compte rendu qui marque le début de la publication d’un bulletin mensuel, Les Séances de l’Oupeinpo.
  • – Publication de l’Oulipo Compendium (Atlas Press), présenté à New York, avant de l’être à Londres en . Cette importante encyclopédie consacrée à l’Oulipo comporte une section sur l’Oupeinpo.
  • – Intervention collective, en compagnie de l’Oulipo et des autres Ou-X-po, sous le tipi du Centre Georges-Pompidou : il s’agit de traiter « potentiellement » le Règlement de la Bibliothèque Publique d’Information.
  • - Mort de Jean Dewasne
  • – Entrée d’Olivier O. Olivier et de Brian Reffin Smith à l’Oupeinpo.
  • 12- – Exposition à Capri dans le cadre du colloque La regola è questa et du Premio Capri dell’Enigma. Mise en lecture de L’Hôtel de Sens, de Jacques Roubaud et Paul Fournel, avec 28 « tableaux » réalisés par l’Oupeinpo. Déchirement et Digraphage publics. Allocution sur La Contrainte contre, par Thieri Foulc.
  • – Reprise de l’exposition de Capri à l’Artoteca Alliance, Bari (Italie).
  • - Entrée de Guillaume Pô à l'Oupeinpo.
  • novembre- – Publication de L’Hôtel de Sens, de Jacques Roubaud et Paul Fournel, avec 41 tableaux par l’Oupeinpo (Au crayon qui tue, éditeur). Présentation de l’ouvrage et exposition à la librairie Mouvements ; mise en lecture par l’Outrapo le à Jussieu lors d’un Jeudi de l’Oulipo.
  • – Séminaire du Collège de ’Pataphysique au CAMAC (Centre d’Art Marnay Art Center), à Marnay-sur-Seine (Aube), à l’invitation de Frank Ténot et sa Fondation. Présentation de travaux oupeinpiens. Prestation d’art zombi, par Brian Reffin Smith. Pictée, par Carelman.
  • – Présentation de l’ouvrage Du potentiel dans l’art dans le cadre des jeudis de l’Oulipo.
  • – Exposition rétrospective à la Librairie Nicaise à Paris.
  • 2007 - Entrée de George Orrimbe à l'Oupeinpo
  • - Mort de Jack Vanarsky
  • - Entrée de Philippe Mouchès à l'Oupeinpo
  • -Présentation de l'ouvrage:  De but en blanc, par Marcel Bénabou, et G. Orrimbe, Centre Français de la couleur, Paris.
  • - Conférence : L’OuPeinPo, par Ph. Mouchès, G.Orrimbe et Olivier O Olivier   (avec Pictée par Olivier O. Olivier) Les Champs Libres, Rennes.
  • - Mort d'Olivier O. Olivier
  • Du au - Exposition Oupeinpo (Pictée par J. Carelman) Galerie LA BOX de Bourges
  • Du 1er septembre au - Travaux de l'Oupeinpo exposés dans le cadre de « L'Oulipo a 50 ans » au Karpeles Manuscript Library Museum de Buffalo (USA)
  • - Mort de Jacques Carelman (date réelle inconnue, officiellement le )
  • 2012 - Réalisation in vivo du double portrait onomométrique d'Abdelkader Zaaf par Thieri Foulc dans le film de Natacha Giler sur l'Oulipo, extrait projeté à la Halle Saint-Pierre, Paris, le
  • 2013 - Entrée de Achyap, Eric Rutten et André Stas à l'Oupeinpo
  • du au - Exposition PORTRAITS D'OULIPIENS à la médiathèque de Lagny-sur-Marne, dans le cadre de la résidence d’Olivier Salon en Marne-et-Gondoire, travaux de Achyap, Thieri Foulc, Philippe Mouchès, George Orrimbe, Éric Rutten, Brian Reffin Smith, André Stas, Jack Vanarsky (Pictée par E.Rutten et Pushy-poulies par B.R.Smith)
  • / Peintures de mots, de Thieri Foulc, à la Vieille Charité (cipM), Marseille. L'exposition montre 27 cadres à fond noir; les peintures, potentielles, sont à entendre dans un casque audio-guide.
  • - Conférence d'Anne-Maya Guérin sur l'Oupeinpo au muée Matisse du Cateau-Cambrésis, à l'occasion de la grande exposition Dewasne. Avec la participation de Thieri Foulc
  • Du au - Présentation de nombreux travaux de l'Oupeinpo dans le cadre de l'exposition « Oulipo, la littérature en jeu(x) » à la bibliothèque de l'Arsenal. Catalogue : Ouvroir de littérature potentielle, direction Camille Bloomfield et Claire Lesage, édition BNF et Gallimard, 2015

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p et q « OUPEINPO (Ouvroir de peinture potentielle) », sur universalis.fr (consulté le 14 mars 2018).
  2. Dictionnaire des Sculpteurs, Encyclopaedia Universalis, , 1453 p. (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Thieri Foulc
    • Le Morpholo (Cymbalum Pataphysicum. 1985)
    • Prenez garde à la peinture potentielle (Cymbalum Pataphysicum. 1991)
    • Nouveaux aperçus sur la potentialité restreinte (Poitiers, La Licorne. 1997)
  • Bibliothèque Oupeinpienne (Au Crayon qui tue) n° 1 à 12
    • 1. Les Forces plastiques, par Jean Dewasne
    • 2. Projet de redressement du cours de la Seine à sa traversée de Paris, par Jack Vanarsky
    • 3. “Je suis le point de fuite”. La bataille de San Romano vue par un des lapins, par Jean Dewasne
    • 4. Les Évanouissements de L.V. Gogh, par Tristan Bastit
    • 5. Tableaux noirs, par Thieri Foulc
    • 6. La Peinture au quart de tour, par Jacques Carelman
    • 7. La Bête en moi, par Jack Vanarsky
    • 8. La Vie de saint Z, par Thieri Foulc
    • 9. Lits, par Thieri Foulc
    • 10. L’Hôtel de Sens, de Paul Fournel et Jacques Roubaud, avec 41 “tableaux” par l’Ouvroir de peinture potentielle, Oupeinpo
    • 11. Images de souffrance, par Thieri Foulc
    • 12. Décors antipersonnages, par Thieri Foulc
    • 13. Plongeoirs, par Thieri Foulc
    • 14. Portraits vocalo-coloristes, par George Orrimbe
    • 15. Atlas potentiel, par Thieri Foulc
    • 16. De but en blanc, un monologue en polychromie véritable, par Marcel Bénabou avec sept méthodes de phraséochromie par l'Ouvroir de peinture potentielle
    • 17. Contrepicteries, par Philippe Mouchès
  • Tristan Bastit, Toto à la Rhétorique, Éditions du Sel & Couëdic réunis, Paris, 2001
  • Oupeinpo, Du potentiel dans l'art , Éditions du Seuil, 2005
  • Paul Fournel, Formes cyclistes, avec quatre dopages visuels par Thieri Foulc, Au crayon qui tue, éditeur, 2012 Les « dopages » ou mises en forme sont des illustrations sous contrainte (oupeinpiennes). Les exemplaires de tête en proposent une cinquième.

Liens externes[modifier | modifier le code]