Jérôme Bastianelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bastianelli.
Jérôme Bastianelli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Société des amis de Marcel Proust (d)
depuis
Directeur général délégué
Musée du quai Branly - Jacques-Chirac
depuis
Karim Mouttalib (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (49 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinctions

Jérôme Bastianelli, né le 31 mars 1970, est un haut fonctionnaire, critique musical et essayiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de professeurs de mathématiques, il est originaire de Lama[1].

Polytechnicien de formation (promotion 1990), il appartient au corps des ingénieurs de l'aviation civile (fusionné en 2003 avec le corps des ponts et chaussées) après avoir choisi l'ENAC comme école d'application.

Il a par ailleurs étudié le piano, le violon, l'harmonie et le contrepoint[2].

Il commence à travailler en 1996 au ministère des Transports, comme chef du département technique du Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile[3]. En 2006, il devient rapporteur à la 7e chambre de la Cour des comptes[3].

Il travaille ensuite dans le secteur culturel, comme directeur général délégué adjoint (2009-2015) puis directeur général délégué du Musée du quai Branly à Paris[3].

Il est également président de la Société des amis de Marcel Proust depuis janvier 2018[4].

Travaux[modifier | modifier le code]

Jérôme Bastianelli est l'auteur de quatre biographies de compositeurs, ainsi que de livres et d'articles sur l'influence qu'exerça le critique d'art John Ruskin sur Marcel Proust. Depuis 2000, il collabore régulièrement au magazine Diapason.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Proust traducteur : la révélation ruskinienne malgré les contresens et les malentendus, in Marcel Proust, roman moderne : perspectives comparatistes, Brill, 2018
  • Marcel Proust et John Ruskin à la cathédrale d'Amiens, in Marcel Proust et les Arts, Académie des Beaux-Arts, 2017
  • Ruskin en filigrane, in La Bibliothèque mentale de Marcel Proust - Revue d'études proustiennes, Classiques Garnier, 2017
  • Quelques contresens dans des « pages admirables » : le mystère de la traduction de The Two Paths dans les notes de La Bible d'Amiens, in Bulletin de la Société des Amis de Marcel Proust, 2016

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]