Ivan Milutinović

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ivan Milutinović
Description de l'image Ivan Milutinović 1968 Yugoslavia stamp.jpg.
Naissance
Stijena Piperska
Décès
Višnjica
Nationalité Yougoslave
Pays de résidence Royaume du Monténégro
Drapeau du royaume de Yougoslavie Royaume de Yougoslavie
Profession
Étudiant en droit
Autres activités
Distinctions

Ivan Milutinović (en cyrillique : Иван Милутиновић ; né le à Stijena Piperska près de Podgorica — mort le à Višnjica près de Belgrade) était un militant communiste et révolutionnaire yougoslave. En 1923, il devint membre du Parti communiste de Yougoslavie, ce qui lui valut d'être plusieurs fois arrêté et condamné. En 1939, il devient membre du Comité central du Parti communiste de Yougoslavie. Membre de la direction des Partisans durant la Seconde Guerre mondiale, il participe pendant l'été 1941 à l'insurrection contre les Italiens au Monténégro occupé. Durant ce soulèvement, il représente la ligne dure, partisane d'une répression impitoyable contre les « koulaks » et les « ennemis de classe » ; en novembre, il remplace Milovan Djilas, rappelé en Serbie par Tito, à la tête des Partisans locaux. Les massacres commis par les communistes au Monténégro « attribués plus tard, sous le régime de Tito, à une « déviation gauchiste » » ont pour conséquence de retourner contre eux une partie de la population, et à gonfler les rangs de leurs adversaires Tchetniks[1]. Les Partisans sont ensuite, pour l'essentiel, chassés du Monténégro, où ils ne peuvent remettre pied que l'année suivante.

En , Milutinović devient membre du Comité national de libération de la Yougoslavie, le gouvernement provisoire proclamé par les Partisans, où il détient le portefeuille de l'économie. Il est tué en octobre 1944 lorsque le bateau qui le transporte vers Belgrade heurte une mine dans le Danube. Il a été décoré à titre posthume de l'Ordre du Héros national le .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Kenneth Morrison, Montenegro: A Modern History, I.B. Tauris, 2008, pages 53-56

Liens externes[modifier | modifier le code]