Iizuka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Iizuka-shi
飯塚市
Iizuka
Mairie de Iizuka
Drapeau de Iizuka-shi
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kyūshū
Préfecture Fukuoka
Maire Morichika Saitō
Code postal 〒820-8501
Démographie
Population 131 960 hab. (février 2010)
Densité 616 hab./km2
Géographie
Coordonnées 33° 39′ nord, 130° 41′ est
Superficie 21 413 ha = 214,13 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : préfecture de Fukuoka
Voir sur la carte administrative de Préfecture de Fukuoka
City locator 13.svg
Iizuka-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Iizuka-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Iizuka-shi
Liens
Site web http://www.city.iizuka.lg.jp/

Iizuka (飯塚市, Iizuka-shi?) est une ville située dans la préfecture de Fukuoka, sur l'île de Kyūshū, au Japon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Iizuka est une ville située dans la préfecture de Fukuoka au Japon, à 35 km à l'est de Fukuoka, et à 40 km, au sud de Kitakyūshū.

Démographie[modifier | modifier le code]

Au , la ville d'Iizuka avait une population estimée à 131 960 habitants, répartis sur superficie de 214,13 km2 (densité de population de 616 hab./km2).

Histoire[modifier | modifier le code]

Entrée de l'ancienne mine de charbon Mitsubishi à Iizuka.
Uchino-shuku, un important relais postal du Nagasaki Kaidō.

Situé dans une fertile plaine alluviale, la région de Chikuho, où se trouve Iizuka, semble être peuplée et cultivée (surtout de la riziculture) depuis la Période Yayoi (première moitié du IIIe siècle av. J.-C.). Cette région est également considérée comme le lieu de naissance de la technique du coulage du bronze au Japon.

Durant l'époque d'Edo, Iizuka était un important relais postal du Nagasaki Kaidō. Mais elle ne connaît un véritable développement qu'avec l'industrialisation rapide de l'ère Meiji, en devenant le centre productif de la principale région houillère du Japon. Cette activité minière et métallurgique en fait un important bassin d'emploi, attirant de nombreux travailleurs ayant perdu leur emploi après la Seconde Guerre mondiale.

Mais, à la suite de la fermeture progressive des mines de charbon à partir des années 1970, la ville connaît une forte récession démographique. Ce n'est que grâce à la proximité de deux pôles urbains majeurs, Fukuoka et Kitakyūshū, qu'Iizuka réussit sa transition économique en accueillant une industrie plus légère, en devenant un centre pour l'éducation et en se développant dans le secteur des TIC.

Iizuka a obtenu le statut de ville le . Le , dans le cadre de la loi sur les fusions municipales de 2004, Iizuka absorbe plusieurs anciens bourgs miniers du district de Kaho (Chikuho, Honami, Kaita et Shōnai).

Économie[modifier | modifier le code]

Essentiellement tournée vers les activités minières et métallurgiques jusqu'aux années 1970, Iizuka a depuis connu une profonde restructuration économique. Les nouvelles technologies et l'industrie de pointe s'y est depuis particulièrement développé, essentiellement dans les Technologies de l'information et de la communication. On peut ainsi citer la zone économique spéciale de Iizuka Asia IT special zone créée en 2003, la technopole Iizuka Research Park.

Transport[modifier | modifier le code]

Chemin de fer[modifier | modifier le code]

Gare d'Iizuka avec la ville en arrière-plan.

La desserte ferroviaire de la ville est entièrement gérée par la JR Kyushu :

  • Ligne Chikuhō (reliant Kitakyūshū au nord de la préfecture à Chikushino au sud) - section ligne Fukuhoku Yutaka :
    • gare de Namazuta (arrêt parfois de trains rapides),
    • gare d'Urata (arrêt parfois de trains rapides),
    • gare de Shin-Iizuka (correspondance avec la ligne Gotōji),
    • gare d'Iizuka,
    • gare de Tentō.
  • Ligne Sasaguri (ligne de 25 km entre Keisen à l'est de la préfecture et Fukuoka à l'ouest) :
    • gare de Chikuzen Daibu (arrêt parfois de trains rapides),
    • gare de Kurōbaru.
  • Ligne Gotōji (courte ligne de 13,3 km entre Tagawa et Iizuka) :
    • gare de Chikuzen Shōnai.
    • gare de Shin-Iizuka (terminus, correspondance avec la ligne Chikuhō, parfois arrêt de trains rapides).

Route[modifier | modifier le code]

Iizuka n'est desservie par aucune autoroute nationale, la plus proche étant la Kyūshū Expressway (qui relie Kagoshima au sud à Kitakyūshū au nord en passant par Fukuoka, accessible à 20 km à l'ouest et au nord de la ville, ainsi que la Ōita Expressway (qui relie Ōita à l'est à Nagasaki et Sasebo à l'ouest), accessible à 30 km au sud d'Iizuka.

Grands routes nationales :

Routes à péages :

Jumelage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]