Ibis falcinelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Plegadis falcinellus

Ibis falcinelle
Description de cette image, également commentée ci-après
Plegadis falcinellus
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Pelecaniformes
Famille Threskiornithidae
Genre Plegadis

Nom binominal

Plegadis falcinellus
(Linnaeus, 1766)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Répartition géographique

Description de l'image Plegadis_falcinellus_map.svg.

   ////  zone de nidification

   ////  présence permanente

   ////  voie migratoire

   ////  aire d'hivernage

L’Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus) est une espèce d'oiseaux de la famille des Threskiornithidae.

Nidification[modifier | modifier le code]

Il niche en général au-dessus de l'eau, dans la végétation dense qu'offre les saules ou les roseaux émergents, ou dans de petits arbres ou arbustes à proximité de l'eau. Il peut former des colonies mixtes lors de la nidification, souvent avec d'autres hérons, spatules et cormorans. L'ibis construit un nid à partir de fines branches. Entre mai et juillet la femelle pond 3 ou 4 œufs d'un profond gris-bleu (1 nidification par an). L'incubation dure 3 semaines. Les petits peuvent voler au bout d'un mois et demi ; ils quittent ensuite le nid, rejoignent le groupe et sont nourris par tous les adultes. Géroudet a fait état d'une colonie de près de 200 couples de 60 ans dans le delta du Danube, des zones humides d'importance internationale, représentant un bastion de l'espèce avec plusieurs milliers de couples. Toutefois, cette population est en déclin comme la région de la mer Caspienne et de la mer Noire.

Protection[modifier | modifier le code]

Plegadis falcinellus

L'Ibis falcinelle bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est inscrit à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter. Toutefois depuis l'arrêté d'octobre 2009, ces interdictions ne concernent que les oiseaux sauvages vivant libres dans le milieu naturel.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau vit de manière permanente en Afrique, en Australie et en Asie du Sud-Est, ainsi qu'en Floride[1] et en Amérique tropicale. Elle niche en Asie centrale et hiverne en Asie méridionale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Karel Šťastný (trad. Dagmar Doppia), La grande encyclopédie des oiseaux, Paris, Gründ, , 494 p. (ISBN 2-7000-2504-0), « Ibis falcinelle », p. 64

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stan Tekiela, Birds of Floridda, Field guide, 2e édition, Adventure Publication, Inc, Cambridge, Minnesota, 345 p. (ISBN 978-1-59193-105-8). « Glossy Ibis (Plegadis Falcinellus) », p. 193.