Homme malade de l'Europe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant l’Europe
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et l’Europe.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'expression « homme malade de l'Europe » est souvent utilisée pour désigner un pays d'Europe faisant face à de grandes difficultés, souvent sur le point de vue économique. On a également utilisé ce terme pour désigner des régions en difficulté qui n'étaient que partiellement européennes comme l'Empire ottoman ou la Russie[réf. nécessaire].

Origine de l'expression[modifier | modifier le code]

Cette expression est attribuée à l'empereur Nicolas Ier qui désignait l'Empire ottoman lors d'entretiens avec l'ambassadeur britannique Sir G.H. Seymour en 1853 comme « un homme malade, un homme très malade[1]. » La locution « de l'Europe » ne semble pas avoir été utilisée par Nicolas Ier lui-même mais figure dans un article du New York Times du 12 mai 1860 pour désigner l'Empire d'Autriche[2].

Usage récent[modifier | modifier le code]

L'expression a récemment désigné tour à tour différents pays :

  • Le Royaume-Uni à la fin des années 1970, notamment lors de l'hiver du mécontentement.
  • L'Allemagne au début des années 2000[3].
  • Le Portugal en 2007 en raison de son faible taux de croissance[4].
  • La Grèce à la suite de la crise de sa dette souveraine[5].
  • L'Italie en 2013 avec la baisse du pouvoir d'achat[6].
  • En 2007, dans un rapport sur la crise, Morgan Stanley désigne la France comme étant le nouvel homme malade de l'Europe[7]. L'expression est ensuite reprise sous la présidence de François Hollande par plusieurs médias, dont The Guardian[8],[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) de Bellaigue, Christopher. The Sick Man of Europe, New York Review of Books, 48:11, 5 juillet 2001.
  2. (en) New York Times. Austria in Extremis 12 mai 1860
  3. Alternatives Economiques. Allemagne : l'homme malade de l'Europe, mai 2002
  4. (en) The Economist. A new sick man of Europe 12 avril 2007
  5. Le Monde. La Grèce, présidente fragile de l'Union européenne, 2 janvier 2014
  6. Les Échos. Pourquoi l'Italie est le vrai homme malade de l'Europe 4 octobre 2013
  7. (en) The New Sick Man of Europe (Part 1), 2 mars 2007, Eric Chaney, Morgan Stanley
  8. (en) Konrad Yakabuski, « Why Hollande’s France is the sick man of Europe », The Globe and Mail, 25 novembre 2013 (lire en ligne)
  9. (en) Larry Elliott, « France: the new sick man of Europe », The Guardian, 14 janvier 2014 (lire en ligne)