Homérien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’Homérien est le cinquième étage du Silurien, dans l'ère paléozoïque. Cette subdivision est la plus récente de la série géologique du Wenlock et s'étend de 430.5 ± 0.7 à 427.4 ± 0.5 millions d'années. Elle est précédée par le Sheinwoodien et suivie par le Gorstien[1],[2].

Stratigraphie[modifier | modifier le code]

Système Série Étage Âge (Ma)
Dévonien Inférieur Point stratotypique mondial Lochkovien plus récent
Silurien Pridoli Point stratotypique mondial 423.0 – 419.2
Ludlow Point stratotypique mondial Ludfordien 425.6 – 423.0
Point stratotypique mondial Gorstien 427.4 – 425.6
Wendock Point stratotypique mondial Homérien 430.5 – 427.4
Point stratotypique mondial Sheinwoodien 433.4 – 430.5
Llandovery Point stratotypique mondial Télychien 438.5 – 433.4
Point stratotypique mondial Aéronien 440.8 – 438.5
Point stratotypique mondial Rhuddanien 443.8 – 440.8
Ordovicien Supérieur Point stratotypique mondial Hirnantien plus ancien
Subdivisions du Silurien d'après l'ICS, août 2018.

Le point stratotypique mondial (PSM) de l'Homérien est situé le long d'un petit cours d'eau, affluent du ruisseau Sheinton (Sheinton Brook) à 500 m au nord du hameau Homer — le nom de l'étage faisant référence à ce lieu —, dans le comté de Shropshire en Grande-Bretagne (52° 36′ 56″ N, 2° 33′ 53″ O). Le PSM se trouve dans la partie supérieure du Membre Apedale de la Formation Coalbrookdale. La base de l'étage correspond au niveau d'apparition du graptolite Cyrtograptus lundgreni[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « International chronostratigraphic chart (2012) » [PDF], sur http://www.stratigraphy.org/.
  2. (en) F.M. Gradstein, J.G Ogg, M. Schmitz et G. Ogg, The Geologic Time Scale 2012, Elsevier, , 1176 p. (ISBN 9780444594488).
  3. (en) « GSSP Table - Paleozoic Era », sur Geologic TimeScale Foundation (consulté le 16 mars 2013)
  4. (en) Charles H. Holland, « The State of Silurian Stratigraphy », Episodes, vol. 5, no 3,‎ , p. 21-23 (lire en ligne [PDF]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]