Rhuddanien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Rhuddanien est, dans l'Histoire de la Terre, l'étage chronostratigraphique basal de la première des quatre séries du système Silurien, appelée Llandovery.

Le Rhuddanien s'étend de −443,4 Ma à −440,8 Ma[1].

Il succède à l'Hirnantien, dernier étage de l'Ordovicien, et est suivi par l'Aéronien.

Nom et histoire[modifier | modifier le code]

L'étage est dénommé d'après le lieu-dit Cwm Rhuddan, au sud de Llandovery (Pays de Galles). Le Rhuddanien — et son nom — furent proposés en 1971 par un groupe de géologues britanniques sous l'égide de L. R. M. Cocks.

PSM et définition[modifier | modifier le code]

Le point stratotypique mondial (PSM, Global Boundary Stratotype Section and Point, GSSP) pour le Rhuddanien se trouve à Dob's Linn, un lieu près de la ville de Moffat, dans le district de Dumfries and Galloway, au sud de l'Écosse (55° 26′ 24″ N, 3° 16′ 12″ O).

Système Série Étage Âge (Ma)
Dévonien Inférieur Point stratotypique mondial Lochkovien plus récent
Silurien Pridoli Point stratotypique mondial 423.0 – 419.2
Ludlow Point stratotypique mondial Ludfordien 425.6 – 423.0
Point stratotypique mondial Gorstien 427.4 – 425.6
Wendock Point stratotypique mondial Homérien 430.5 – 427.4
Point stratotypique mondial Sheinwoodien 433.4 – 430.5
Llandovery Point stratotypique mondial Télychien 438.5 – 433.4
Point stratotypique mondial Aéronien 440.8 – 438.5
Point stratotypique mondial Rhuddanien 443.8 – 440.8
Ordovicien Supérieur Point stratotypique mondial Hirnantien plus ancien
Subdivisions du Silurien d'après l'ICS, août 2018.

Initialement, lors de la définition de l'étage en 1985, la limite inférieure du Rhuddanien coïncidait, dans le stratotype de Dob's Linn, avec la base de la biozone du graptolite Parakidograptus acuminatus, marquée par l'apparition (First appareance datum, FAD) de ce graptolite et de Akidograptus ascensus, une autre espèce de graptolite. Des études ont montré que A. ascensus apparaissait en dessous du niveau de P. acuminatus dans plusieurs régions, ce qui a entrainé la redéfinition de l'étage. La base du Rhuddanien (et également la limite Ordovicien-Silurien) correspond maintenant à celles des biozones des graptolites Akidograptus ascensus et Parakidograptus praematurus[2],[3].

La limite entre le Rhuddanien et de l'étage supérieur, l'Aéronien, correspond à la première date d'apparition de l'espèce de graptolite Monograptus austerus sequens[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « International chronostratigraphic chart (2012) » [PDF], sur http://www.stratigraphy.org/
  2. (en) « Final Report of the Subcommission on Silurian Stratigraphy Restudying the Global Stratotype for the base of the Silurian », Silurian times, no 14,‎ , p. 10-13 (lire en ligne [PDF]).
  3. (en)« GSSP for Rhuddanian Stage », sur Geologic TimeScale Foundation (consulté le ).
  4. (en) « GSSP for Aeronian Stage », sur Geologic TimeScale Foundation (consulté le ).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) F.M. Gradstein, J.G Ogg, M. Schmitz et G. Ogg, The Geologic Time Scale 2012, Elsevier, , 1176 p. (ISBN 978-0-444-59448-8, lire en ligne).
  • (en) Felix Gradstein, Jim Ogg et Alan Smith, A Geologic timescale, Cambridge University Press, 2004 (ISBN 9780521786737).
  • (en) L. R. M. Cocks, « The Ordovician-Silurian Boundary », Episodes, vol. 8, no 2, p. 98-100, 1985.
  • (en) L. R. M. Cocks, « The Llandovery Series in the Llandovery area », dans C. H. Holland et M. G. Bassett (dir.), A global standard for the Silurian System, National Museum of Wales, « Geological Series » no 9, p. 36-50, Cardiff, 1989.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Paléozoïque Mésozoïque Cénozoïque
Cambrien Ordovicien Silurien Dévonien Carbonifère Permien Trias Jurassique Crétacé Paléogène Néogène Q.