Hiroaki Zakōji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hiroaki Zakoji)
Aller à : navigation, rechercher

Hiroaki Zakōji (座光寺公明, Zakoji Hiroaki?), né à Tokyo le , mort dans la même ville le est un compositeur et pianiste japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hiroaki Zakoji est né le 20 janvier 1958 à Tokyo mais a grandi à Hokkaidō de l'âge de 4 ans jusqu'à 20 ans. Il commença à étudier le piano dès l'âge de 4 ans. À partir de 16 ans il étudia la composition avec Masanobu Kimura.

En 1978, il entra au département musical de l'Université Nihon de Tokyo. Là-bas, il étudia la composition avec Kiyohiko Kijima et le piano avec Midori Matsuya(1943-1994). En même temps il étudia la composition sous l'égide de Roh Ogura (1916-1990) à Kamakura.

Diplômé de l'université à l'Institut musical de l'Université Nihon en 1982. La même année il organisa le Tokyo Shin-Wagaku Concert dans lequel il joua régulièrement ses œuvres ainsi que celles de ses contemporains.

En 1984 ses travaux contemporains furent représentés à Bâle en Suisse. En 1985, il fut invité par la Société Internationale de la Musique Moderne et joua son Piano Piece I (Op.28) à Bâle. En avril 1986, il retourna en Suisse où il composa et joua son Piano Piece III (Op.36) à Arlesheim près de Bâle. Il voyagea aussi en Espagne et au Danemark où il écrivit un essai pour un journal musical. Ses morceaux Composition II (Op.11) et Composition III (Op.13) furent passés sur la station de radio espagnole.

En juin 1986, il fut l'un des finalistes de la Compétition musicale internationale bouddhiste de Tokyo et son Continuum (Op.18) fut joué par l'Orchestre Symphonique de Tokyo sous la direction de Hiroyuki Iwaki (1932-2006).

Il mourut neuf jours après son 29e anniversaire d'une attaque cardiaque le 29 janvier 1987 à Tokyo. Dans sa courte vie de 29 ans, il laissa derrière lui 38 œuvres. Tous ses enregistrements sont conservés dans le Centre de documentation de la musique moderne japonaise de Tōkyō.

Le compositeur anglais James Stevens écrivit : « son travail fut unique parce qu'en dehors de son style essentiellement contemporain, il fut en dehors des modes et de la plupart des autres compositeurs contemporains. Son travail était le produit d'une oreille interne exceptionnelle comme celle de Mozart. Il balaya aussi les concepts traditionnels japonais: il fut capable de composer dans une égale lecture pour les orchestres de chambre, synthétique, symphonique ou pour les instruments traditionnels »

Œuvres[modifier | modifier le code]

Morceaux d'Orchestres musicaux[modifier | modifier le code]

  • Petite symphonie pour cordes, op. 3 (1979)
  • Conversion pour orchestre, op. 7 (1980)
  • Meta polyphony pour orchestre, op. 10 (1981)
  • Tied-Up Time pour orchestro, op. 32 (1982)
  • Time-Space Continuum, op. 18 (1982) - 1re représentation : Buddhist Music International competition Tokyo 1986

Concertos[modifier | modifier le code]

  • Concerto pour piano, op. 21 (1983)
  • Concerto en chambre pour violoncelle, op. 29 a (1985)
  • Concerto en chambre pour violoncelle, op. 29 b (1985)

Musique de Chambre[modifier | modifier le code]

  • Sonate pour flûte et piano, Op. 2 (1979)
  • AME-NO-UZUME, Musique pour piano, soprano, 3 percussions et 7 instruments à vent, Op. 4 (1980)
  • Symphonie de chambre, Op. 5 (1980)
  • Composition I, "From the Inside of Silence" (flûte, violon, piano), Op. 8 (1981)
  • Quatuor à cordes, Op. 9 (1981)
  • Quatuor à cordes, Op. 12 a (1981)
  • Prélude et fugue pour quatuor à cordes, Op. 12 b (1981)
  • Composition III, "KE" (shakuhachi, koto), Op. 13 (1981)
  • Time in the Time, pour deux marimbas, Op. 17 (1982)
  • Prélude pour cordes, Op. 20 (1982)
  • Trio pour piano, (piano, flûte, violon), Op. 23 (1983)
  • Quintette, (flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano), Op. 24 (1983)
  • Composition V, Op. 26 (1983)
  • Monodia,(flûte, piano), Op. 31 (1985)
  • Suite for Traditional Instrument, (traverso, Va.da.Gamba, Cembalo), Op. 34 (1986)
  • Composition VI, (shakuhachi, Koto, Piano), Op. 37(1986)
  • Morphology pour 2 pianos, Op.38 (1986)

Morceaux de Musique solo[modifier | modifier le code]

  • Composition II, MYO, (shakuhachi édition /Fl edition), Op. 11 (1981)
  • Composition IV, Holy Dance, (Solo Percussion), Op. 14 (1982)
  • Variations pour violoncelle solo, Op. 16 (1982)
  • Mono-morphology I, FUJYU, (flûte solo / shakuhachi solo), Op. 22 (1983)
  • Mono-morphology II, (Solo Guitar), Op. 27 (1983)
  • Piano Piece I, Op. 28 (1985)
  • Piano Piece II, Op. 30 (1985)
  • AYA, pour koto solo, Op. 35 (1986)
  • Mono-morphology III, For Solo Oboe, Op. 33 (1986)
  • Piano Piece III, Op. 36 (1986)

Chants solo[modifier | modifier le code]

  • Trois chants, mise en musique de poèmes de Chūya Nakahara (soprano, piano), Op. 1 (1978)
  • Death and Smile, poème de Makoto Ooka, (baryton, piano), Op. 6 (1980)
  • Deux chansons chantées par le prince Karu, (Ten, Pf), Op. 15 (1982)
  • De l'abîme de la mort, poème de Jun Takami, (voix, piano), Op.19 (1982)

Pièces pour Chœurs[modifier | modifier le code]

  • Célébration pour les morts, (orchestre et chœur), Op.25 (1983)
  • Invention (1985)

Liens externes[modifier | modifier le code]