Hippolyte Roussel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hippolyte Roussel
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
La Ferté-Macé (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
L'île de Pâques en mai 1880

Hippolyte Roussel (La Ferté-Macé, -Îles Gambier, ) est un missionnaire français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré comme novice chez les Pères de Picpus le 24 octobre 1842[1], ordonné prêtre en 1849, il part à Tahiti en juillet 1854. Il exerce son apostolat aux Marquises, aux Tuamotu et aux Gambiers avant d'être envoyé en 1866 à l'île de Pâques.

Il y débarque en compagnie du Père Eugène Eyraud et de trois polynésiens chrétiens le 27 mars 1866. Au début les indigènes refusent d'abandonner leur religion, mais avec le temps les missionnaires finissent par s'imposer, construisent des bâtiments, hangars et chapelle et entretiennent un jardin. Lorsque Eyraud meurt en août 1868, l'ensemble de l'île est convertie au christianisme catholique.

Le planteur (également français) Jean-Baptiste Dutrou-Bornier est d'abord l'ami des missionnaires : en septembre 1868 est établi un « Conseil de gouvernement », présidé par Dutrou-Bornier avec le missionnaire Gaspar Zumböhm pour secrétaire, et quatre membres indigènes. Une police (formée d'indigènes d'origine Rapanaise, les mutoi ) est mise en place ainsi qu'un tribunal présidé par Hyppolite Roussel. D'autre part, la mission et les colons européens procèdent à d'importants achats de terre à bas prix. Mais Dutrou-Bornier réduit les indigènes à l'esclavage : les missionnaires tentent de s'y opposer et le planteur, avec sa milice, fait alors de sanguinaires razzias, brûle les villages et ne tarde pas à détruire les missions et à assassiner les fidèles indigènes. Les missionnaires eux-mêmes sont menacés. La situation devenant intenable, Mgr Étienne Jaussen ordonne en 1871 au Père Roussel d'évacuer l'île.

En 1926, les Annales des Sacrés-Cœurs ont publié son récit Île de Pâques ou Rapa Nui (1869) dans lequel il étudie le passé mystérieux des Pascuans, établi sur la base des récits historiques et mythologiques des indigènes. Le Père Roussel est aussi à l'origine de la découverte des tablettes gravées que Mgr Jaussen tentera de déchiffrer.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les Missions Catholiques, vol.30, 1898, p. 276 (nécrologie)
  • C. et M. Orliac, Des dieux regardent les étoiles. Les derniers secrets de l'île de Pâques, 1988
  • Numa Broc, Dictionnaire des Explorateurs français du XIXe siècle, T.4, Océanie, CTHS, 2003, p. 347 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les Missions Catholiques, vol.30, 1898, p. 276.