Hiérarchie dans l'ordre souverain de Malte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les membres de l’ordre souverain militaire hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte sont divisés en différentes classes, suivant le degré d'engagement religieux des membres, elles-mêmes subdivisées en catégories, suivant le degré de noblesse. Enfin dans une même classe existent des distinctions[1].

Classes, catégories, grades et distinctions de l'ordre souverain de Malte
Première classe :
les membres profès
Rechtsridder in de Souvereine Militaire Orde van Sint Jan van Jeruzalem en Malta.JPG
grand maître de l'ordre]]
- Bailli grand-croix (distinction honorifique)
- Grand-croix
- Commandeurs (distinction honorifique)
- Chevaliers
Chapelains conventuels profès, prêtres de l'ordre
Deuxième classe :
les membres en obédience
Chevaliers et dames d'honneur et de dévotion en obédience : mêmes grades et distinctions que pour la troisième classe
Chevaliers et dames de grâce et de dévotion en obédience : mêmes grades et distinctions que pour la troisième classe
Chevaliers et dames de grâce magistrale en obédience : mêmes grades et distinctions que pour la troisième classe
Troisième classe :
les membres laïcs
Chevaliers et dames d'honneur et de dévotion (tous les arrière-grands-parents sont nobles, sauf dispense[2])
- Bailli grand-croix (distinction honorifique)
- Grand-croix
- Chevaliers et dames
Chapelains conventuels ad honorem (ecclésiastiques engagés auprès de l'ordre sans vœux monastiques)
Chevaliers et dames de grâce et de dévotion (certains grands-parents sont nobles ou un des parents est noble)
- Grand-croix avec cordon (distinction honorifique)
- Grand-croix
- Chevaliers et dames
Chapelains magistraux
Chevaliers et dames de grâce magistrale (aucune noblesse requise ; cette catégorie constitue 80 % des effectifs totaux de l'ordre[réf. nécessaire])
- Grand-croix avec cordon (distinction honorifique)
- Grand-croix
- Chevaliers et dames
Donats et donates de dévotion (personnes admises dans l'ordre en raison des services qu'ils lui ont rendus)

Nota Bene :

  • Première classe : les membres profès ont fait profession religieuse[3]. Ce sont donc des religieux engagés par trois vœux à la chasteté, à la pauvreté et à l'obéissance
  • Deuxième classe : les membres en obédience sont des laïcs qui ont fait une promesse de tendre vers une vie chrétienne exemplaire et de suivre les principes de l'ordre à la lettre.
  • Troisième classe : les membres de la troisième classe sont des laïcs qui se sont engagés devant Dieu à servir les pauvres et les malades.
  • Image : Croix de chevalier d'honneur et de dévotion (en haut) et Croix de chevalier profès (en bas)

Les membres de l'Ordre de Malte possèdent deux tenues : un habit de chœur et un costume militaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Galimard Flavigny, Histoire de l'ordre de Malte, p. 285, Perrin, Paris, 2006, (ISBN 2-262-02115-5)
  2. Par exemple Valéry Giscard d'Estaing, alors ministre des Finances, bénéficiera d'une dispense accordée à titre individuel par le grand-magistère et deviendra bailli grand-croix dans cette catégorie avec seulement une arrière-grand-mère noble sur huit arrière-grands-parents (http://gw1.geneanet.org/garric?lang=fr;p=valery;n=giscard+d+estaing)
  3. C'est-à-dire qui ont prononcé les trois vœux religieux. Ce n'est pas une simple profession de foi, mais un engagement public et solennel à vivre les conseils évangéliques.