Henri Miro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miro.
Henri
Henri Miro.jpg
>Henri Miro, 1903.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Genre artistique

Henri (Enrique) Miro () est un compositeur/arrangeur, chef d’orchestre, pianiste et critique musical d’origine catalane. Il est un pionnier comme chef d’orchestre à la radio canadienne et ses œuvres ont été jouées dans toutes les salles de concert de Montréal. Il est davantage connu pour ses opéras mais l’Orchestre symphonique de Montréal a présenté quelques-unes de ses œuvres symphoniques[1],[2].

Notes biographiques[modifier | modifier le code]

Né à Tàrrega, en Espagne, Miro a d’abord étudié la musique avec le Padre Domingo de Guzman à l’Abbaye de Montserrat, en Catalogne. En 1895, il entre au conservatoire de Barcelone où il est l’élève de Bienvenido Socias y Mercadé. Après l’obtention de son diplôme, il se rend en France en 1898 où il dirige une troupe d’opéra pendant quatre ans.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1902, Miro émigre à Montréal où il est actif comme compositeur, chef d’orchestre, arrangeur, pianiste et professeur. Parmi ses étudiants, on note en:Lucio Agostini, Fleurette Beauchamp et Rafael Masella. En 1936, il remporte le Prix de composition Jean-Lallemand pour Scènes mauresques, créée le par l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Wilfrid Pelletier.

En 1904, sa Messe solennelle est donnée en première audition au Monument national. En 1914, son opérette Le Roman de Suzon est chantée au Théâtre Pincess et reprise plusieurs fois par la suite jusqu’à la fin des années 1920, notamment en 1925 par la Société canadienne d'opérette au Monument national. En mai 1915, son opéra A Million Dollar Girl est montée pour la première fois à Montréal. Il écrit une deuxième opérette, Lolita, diffusée en primeur à la Société Radio-Canada le 9 janvier 1944.

Le , Jean Goulet dirige au Monument national la cantate Vox Populi de Miro, basée sur quatorze thèmes canadiens-français. Miro dirige également la création de sa Symphonie canadienne le . Les œuvres de Miro comprennent des suites symphoniques, deux concertos pour violoncelle, des pièces pour violon, et un nombre considérable de mélodies, chansons et romances pour voix seule et pour chœur. Plusieurs de ses œuvres ont été publiées dans La Lyre, dont il a un collaborateur pendant des années comme critique musical.

De 1916 à 1921, Miro est directeur musical de la Berliner Gramophone Company et plus tard de la Compo Company Ltd. En 1930-1931, il dirige une émission radiophonique consacrée à l’opéra et l’opérette à la station de radio du Canadien National, où sont présentées quelques-unes de ses œuvres. Plus tard, il anime une série à la Société Radio-Canada, « Sevilliana » et « Mexicana », consacrée à la musique d’inspiration espagnole. Il a également été chef d’orchestre d’enregistrements sur étiquettes His Master’s Voice, Apex et Starr. Il est décédé à Montréal à l’âge de 70 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Henri Miro » (voir la liste des auteurs).
  1. Gilles Potvin, « Miro, Henri », L’Encyclopédie canadienne,‎ (lire en ligne)
  2. « Henri (Henrique] Miro », sur Bibliothèque et Archives Canada (consulté le 3 janvier 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]