Henri-Nicolas Van Gorp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gorp.
Henri-Nicolas Van Gorp
Ah ! Le Voilà !.jpg
Ah ! Le Voilà !, huile sur toile, musée des beaux-arts de Reims.
Naissance
Décès
Activité
Lieu de travail

Henri-Nicolas Van Gorp ou Vangorp (vers 1756 - mort après 1819) est un peintre et aquarelliste français, spécialisé dans les scènes de genre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Reçu en tant qu'élève à l'Académie royale en juin 1773, protégé par Étienne Jeaurat, il y demeure une douzaine d'années comme pensionnaire, et devient l'élève ou le condisciple de Louis-Léopold Boilly. Une confusion entre les deux œuvres existent, Van Gorp ayant même été qualifié de « pasticheur de Boilly » par Paul Marmottan[1].

Il expose au Salon de Paris à partir de 1796 et jusqu'en 1819. Au moment du Directoire, il habite rue du Coq-Honoré[2].

C'est tout particulièrement comme portraitiste qu'il est apprécié. Ses scènes de genre ont été souvent reprises en gravure[3].

Il devient au cours de sa carrière fabriquant de gouache.

Vers la fin de sa vie, il possède une résidence à Beaumont-sur-Oise[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Portrait de Julie Guignard par Van Gorp, notice du musée des beaux-arts de Tours, tirée de Sophie Join-Lambert, Peintures françaises du XVIIIe s., Tours, Musée des Beaux-Arts de Tours / Château d'Azay-le-Ferron, Silvana Editoriale, 2008.
  2. Base Salons, année 1796, notice exposant 21101, musée d'Orsay.
  3. « Henri-Nicolas Van Gorp », sur wwar.com (consulté le 9 novembre 2011).
  4. Base Salons, année 1819, notice exposant 104034, musée d'Orsay.
  5. Notice, musée Carnavalet, sur Paris Musées.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :