Henri-Edmond Canonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Canonne.
Henri-Edmond Canonne
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Pharmacien, collectionneur d'art, inventeurVoir et modifier les données sur Wikidata

Henri-Edmond Canonne, né le à Saint-Amand-les-Eaux[1] et mort en 1961[2], est un pharmacien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Canonne, d'abord pharmacien à Lille, s'installe à Paris en 1899, au 49, rue de Réaumur, sur un emplacement « stratégique » en face d'un magasin Félix Potin[2]. Il y applique une stratégie, résumée par son slogan « Vendre bon pour vendre beaucoup. Vendre beaucoup pour vendre bon marché », qui lui permet de s'étendre bientôt sur trois immeubles. Mais c'est surtout la naissance en 1900[3],[1] ou 1904[4] de la pastille Valda qui assure son succès. Grâce à une action publicitaire très efficace, la pastille est vite connue mondialement. Enrichi, Henri Canonne se fera collectionneur d'art : il possédera une quarantaine de Monet, des Renoir, des Cézanne[2]...

En 1907 Henri-Edmond Canonne fait construire, par Henri Duchampt, le château d'Hennemont à Saint-Germain-en-Laye, maintenant faisant partie du Lycée international de Saint-Germain-en-Laye et protégé comme monument historique.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Henri-Edmond CANONNE », sur janinetissot.fdaf.org (consulté le 8 avril 2015).
  2. a, b et c Jacques-Marie Vaslin, « La mine des pastilles vertes Valda d'Henri Canonne », sur lemonde.fr, (consulté le 8 avril 2015).
  3. Nathalie Raulin, « Valda, une centenaire toujours verte », sur liberation.fr, (consulté le 8 avril 2015).
  4. « GlaxoSmithKline vend les pastilles Valda », sur atlantico.fr, (consulté le 8 avril 2015).

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]