Helichrysum mannii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Helichrysum mannii Hook.f. est une espèce de plantes de la famille des Asteraceae et du genre Helichrysum, présente en Afrique tropicale.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son épithète spécifique mannii rend hommage au botaniste allemand Gustav Mann[2], qui collecta plusieurs spécimens[3].

Description[modifier | modifier le code]

C'est une herbe robuste, d'une hauteur comprise entre 30 et 60 cm[4].

Habitat[modifier | modifier le code]

Assez proche de Helichrysum cameroonense, on la trouve cependant à des altitudes un peu plus élevées, entre 2 400 et 4 000 m, dans des zones de transition entre forêt et prairie montagnardes[4].

Distribution[modifier | modifier le code]

Subendémique du Cameroun, relativement rare, elle a été récoltée à de nombreuses reprises sur le mont Cameroun, également en Guinée équatoriale sur l'île de Bioko[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Plant List, consulté le 24 janvier 2018
  2. René Letouzey, Les botanistes au Cameroun, Muséum national d'histoire naturelle, Laboratoire de phanérogamie, 1968
  3. Helichrysum mannii Harms (Global Plants, JSTOR) [1]
  4. a b et c (en) Jean-Michel Onana et Martin Cheek, « Helichrysum mannii Hook.f. », in Red Data Book of the Flowering Plants of Cameroon: IUCN Global Assessments, Royal Botanic Gardens, Kew, 2011, p. 77 (ISBN 9781842464298)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Joseph Dalton Hooker, Journal of the Linnean Society, Botany, 7, 1862, p. 202
  • Jean-Michel Onana, Synopsis des espèces végétales vasculaires endémiques et rares du Cameroun : check-liste pour la gestion durable et la conservation de la biodiversité, Yaoundé, Ministère de la Recherche scientifique et de l'Innovation, coll. « Flore du Cameroun » (no 40), , p. 77
  • (en) Jean-Michel Onana et Martin Cheek, « Helichrysum mannii Hook.f. », in Red Data Book of the Flowering Plants of Cameroon: IUCN Global Assessments, Royal Botanic Gardens, Kew, 2011, p. 128-129 (ISBN 9781842464298)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :