Le projet « Plantes du Cameroun » lié à ce portail

Portail:Plantes du Cameroun

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fruits tropicales en pays Bassa (png).png

Bienvenue sur le
Portail des plantes du Cameroun

À ce jour, le portail des plantes du Cameroun rassemble 1 110 articles dont 0 articles de qualité et 0 bons articles.


Green-bg rounded cropped.svg
Présentation

Présentation

Couvert, pour sa moitié sud, par la forêt du Bassin du Congo, le Cameroun est une importante réserve de la biodiversité mondiale et abrite des centaines d'espèces endémiques. Le Cameroun présente une diversité biologique parmi les plus importantes d’Afrique en terme de variété, de quantité, d’écosystème et de ressources génétiques. Avec un fort taux d’endémisme, le Cameroun occupe le 4e rang mondial en matière de richesse de la flore. Le pays abrite 92 % des écosystèmes d’Afrique et la riche biodiversité renferme 8 300 espèces de plantes identifiées, parmi lesquelles seulement une quarantaine d’espèces sont exploitées. Les plantes tiennent un rôle primordial dans la vie des populations camerounaises. Consommées ou vendues, elles représentent une part importante de leurs revenus.

Cameroon (orthographic projection).svg
Voir la carte administrative
Voir la carte topographique

Flordeju.svgFlordeju.svg  Les plantes du Cameroun sur les projets Wikimedia ...    Flordeju2.svgFlordeju2.svg

Green-bg rounded cropped.svg
Lumière sur...

Lumière sur...

Sarcocephalus latifolius MS 0970.jpg
Sarcocephalus latifolius, communément appelé le pêcher africain est une espèce de plantes de la famille des Rubiaceae, originaire d'Afrique subsaharienne. Il s'agit d'un arbuste dont divers organes sont utilisés en médecine traditionnelle pour lutter contre différentes affections et contre les fièvres (paludisme). Une étude récente initiée par le chercheur camerounais Germain Sotoing Taïwe, a montré que cette plante contient une molécule identique à celle d'un médicament analgésique de synthèse créé dans les années 1970, le Tramadol, avec une concentration intéressante dans l'écorce des racines, de 0,4 à 3,9 %. ....Lire la suite
Green-bg rounded cropped.svg
Image du mois

Image du mois

Solanum nigrum fruit black.jpg
Fruits de zom (morelle noire).
Green-bg rounded cropped.svg
Le saviez-vous?

Le saviez-vous?

Safoutier.jpg

Saviez-vous que le Dacryodes edulis encore appelé safou ou prune au Cameroun est un arbre à multiples usages ? Les feuilles et écorces de cette plante mellifère sont utilisées dans la pharmacopée traditionnelle. Ses fruits très connus en Afrique centrale servent à la consommation humaine. Riche en acides aminés et en acides gras, sa pulpe comestible a une haute valeur nutritive. Les fruits sont également transformés pour obtenir de l'huile végétale et même de l'huile essentielle.


Mana suspension bridge over Mana river.JPG

Saviez-vous que le parc national de Korup est unique en son genre? Il couvre 1 260 km2 et est considéré comme l’une des plus belles et plus vieilles forêts tropicales humides du monde. La richesse de sa faune et de sa flore réside dans le fait qu’il a survécu à l’âge glaciaire et aujourd’hui il ressemble à un musée de plus de 60 millions d’années. Plus de 400 essences d’arbres et de nombreuses plantes médicinales y ont été identifiées. On y a découvert une liane (Ancistrocladus korupensis) qui aurait des effets positifs dans le traitement contre certains cancers et contre le VIH.


Jungle Theatre.jpg

Saviez-vous que plusieurs explorations, institutions et botanistes ont permis de décrire des milliers de taxons de plantes présentes au Cameroun? Leurs noms scientifiques ont été pour la plupart attribués avec des épithètes liés à la localité de leur découverte, ou en hommage à d'autres botanistes.

Saviez-vous que la flore graminéenne du Cameroun compte plus de 433 espèces de la famille des Poaceae (graminées), appartenant à 125 genres différents.


Green-bg rounded cropped.svg
Racines et tubercules

Racines et tubercules

TaroAKL.jpg

Les plantes à racines et tubercules sont essentielles pour la sécurité et l'autosuffisance alimentaire des populations camerounaises. La promotion des processus de transformation de ces produits agricoles contribue de façon significative au développement du tissu économique. Les produits tels que le manioc, l'igname, le macabo, la patate douce , le taro ou Dioscorea bulbifera ont des récoltes satisfaisantes même dans les exploitations marginalisées. On pourrait également penser au bananier plantain (Musa paradisiaca) qui pousse sur un rhyzome.

Green-bg rounded cropped.svg
Céréales et légumes secs

Céréales et légumes secs

Corncobs.jpg

Outre le maïs, le haricot, le mil à chandelle, le sorgho, le riz qui sont plus connus, on trouve également d'autres céréales et légumes secs tels que le voandzou, le niébé, le fonio , le soja ou Cucumeropsis mannii.

Green-bg rounded cropped.svg
Plantes médicinales

Plantes médicinales

Taiwan 2009 Tainan City Organic Farm Bitter Gourd FRD 7956.jpg

De tous temps, les populations se sont souvent fiées à la phytothérapie pour prévenir les maladies, se soigner ou pour assurer leur bien-être. Le traitement des maladies par les plantes au Cameroun est multiséculaire. L'accès limité aux soins modernes de santé et aux structures hospitalières est résorbé dans les plantes gracieusement offertes par la nature. Des maladies les plus bénignes aux pathologies graves, des recettes médicinales à base de plantes font légion. Elles sont souvent transmises de bouche-à-oreille, et de plus en plus, elles font l'objet de publications éditoriales et sont à l'origine de plusieurs recherches scientifiques. Plusieurs plantes médicinales sont connues telles que Anthonotha macrophylla, Carissa edulis, Costus afer, Guibourtia tessmannii (Bubinga), Rauvolfia vomitoria, Thomandersia hensii et bien d'autres.

Green-bg rounded cropped.svg
Fruits

Fruits

Produits forestiers non ligneux récoltés à Tayap.jpg

Si l'ananas, la banane, la mangue, l'orange ou le safou ont des filières commerciales plus développées, plusieurs autres fruits tropicaux sont très consommés comme les fruits d’Annona muricata, Anonidium mannii, Antrocaryon klaineanum, Canarium schweinfurthii, Cola acuminata, Cola argentea (Ako élé), Cola Lateritia (Efok ahié), Cola nitida, Cola pachycarpa, Cola verticillata, Coula edulis, Garcinia kola, Garcinia lucida, Mareyopsis longifolia (Okekela), Myrianthus arboreus, Spondias cytherea, Strombosia pustulata ( Mbang mbazoa afum), Tamarindus indica, Trichoscypha acuminata, Trichoscypha arborea, Uapaca heudelotii et bien d'autres encore.

Green-bg rounded cropped.svg
Oléagineux

Oléagineux

Cocotier ciel.JPG

Outre le palmier à huile, l'arachide, le cacaoyer et le cotonnier dont les huiles sont les plus connues, d'autres plantes permettent de produire des huiles et des huiles essentielles. Parmi les plantes oléagineuses au Cameroun, on peut aussi mentionner Allanblackia floribunda, Baillonella toxisperma, Cucumeropsis mannii, Dacryodes edulis, Hura crepitans, Irvingia wombulu, Ricinodendron heudelotii, Sesamum indicum, Terminalia catappa, Tetracarpidium conophorum, Ximenia americana et bien d'autres.

Green-bg rounded cropped.svg
Arômes et épices

Arômes et épices

Grainsofparadisefruits.jpg

Très épicée, la cuisine camerounaise valorise plusieurs plantes aromatiques. C'est le cas des écorces de Triumfetta pentandra utilisées dans le Nkui ou encore des écorces de Scorodophloeus zenkeri et des graines de maniguette intégrées dans la préparation du bongo'o. Certaines plantes comme le poivre de Penja, avec une indication géographique protégée, font même partie de la fine épicerie. Plusieurs autres arômes, épices ou condiments tels que Aframomum melegueta, Irvingia gabonensis, Monodora myristica, Piper guineense , Tetrapleura tetraptera ou Xylopia aethiopica sont fréquents dans les plats cuisinés localement.

Green-bg rounded cropped.svg
Bois d’œuvre

Bois d’œuvre

Amphimas pterocarpoides (Fabaceae) in the Dja Faunal Reserve.jpg

Avec ses 17 millions d'hectares de forêt tropicale, le Cameroun a une filière florissante de bois d'œuvre et de meubles. Outre le marché intérieur, ce commerce représente 300 000 m3/an de bois d'œuvre avec des essences de grande valeur comme Antrocaryon klaineanum , Baillonella toxisperma, Entandrophragma cylindricum, Guibourtia demeusei, Lovoa trichilioides, Mansonia altissima ou Microberlinia brazzavillensis. D'autres essences comme Triplochiton scleroxylon sont également valorisées. On y trouve des essences intéressantes comme : Afzelia pachyloba (Doussié blanc), Alstonia boonei (Emien), Amphimas pterocarpoides, Berlinia bracteosa (Ebiara Edéa), Brachystegia cynometroides (Naga), Brachystegia mildbraedii (Naga parallèle), Coelocaryon preussii (Ekouné), Daniellia ogea (Faro), Desbordesia glaucescens (Alep), Didelotia letouzeyi (Gombé), Diospyros crassiflora (Ebène), Erythrophleum ivorense (Tali), Gilbertiodendron dewevrei (Iombali), Lophira alata (Azobé), Mitragyna ciliata (Bahia), Pericopsis elata (Afrormosia), Pterocarpus soyauxii (Padouk rouge), Pycnanthus angolensis (Ilomba), Sacoglottis gabonensis, Staudtia kamerunensis (Niové) ou Terminalia superba (Fraké).

Green-bg rounded cropped.svg
Textiles et colorants

Textiles et colorants

Flor de Jamaica.jpg

Plusieurs plantes produisent des textiles ou des colorants naturels. Parmi les plantes à fibres, on utilise surtout le cotonnier, le raphia, le rotin ou le bambou et dans une moindre mesure le Cephalonema polyandrum K. Schum, Kosteletzkya chevalieri Hochr ou Manniophyton africanum var. fulvum. Outre le henné (Lawsonia inermis L.) ou l'Hibiscus sabdariffa (bissap), d'autres plantes tinctoriales telles que Annickia chlorantha Oliv., Grewia coriacea Mast, Harungana madagascariensis Lam ex Poir, Rauvolfia vomitoria sont utilisées comme colorant.

Green-bg rounded cropped.svg
Cosmétiques

Cosmétiques

Buah kelapa sawit (46).JPG

Plusieurs extraits de plantes du Cameroun (racines, feuilles, graines, écorces…) permettent d'obtenir des produits cosmétiques tels que des parfums, des savons et détergents, des laits corporels, des lotions faciales, des shampoings, de crèmes capillaires ou des huiles de massage. Certains produits issus de ces plantes aident à lutter contre les maladies de la peau et infections cutanées. Parmi ces plantes à visée cosmétique, on pense notamment au palmier à huile, au cocotier, à l'avocatier, au karité, au Moringa oleifera, au Ricinus communis, au Voacanga, à la citronnelle, au Luffa, au Leucaena et bien d'autres encore.

Green-bg rounded cropped.svg
Portails Connexes

Portails Connexes

Retourner au Haut de Page
Fruits tropicales en pays Bassa (png).png
Accédez au projet sur les plantes du Cameroun