Hector (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Hector
Description de cette image, également commentée ci-après
Hector et son célèbre chapeau melon en 1964.
Informations générales
Naissance
Paris 7e (France)
Décès (à 73 ans)
Pont-l'Abbé (France)
Activité principale Chanteur
Labels Philips
Ducretet-Thomson
Polydor
Bongo-Festival

Hector, nom de scène de Jean-Pierre Kalfon, surnommé « le Chopin du twist »[1], né le [2] à Paris et mort le à Pont-l'Abbé[3], est un chanteur français des années 60.

Carrière[modifier | modifier le code]

Son groupe s’appelle « les Médiators ». En 1964, Hector et ses Médiators se séparent mais Hector continue en solo.

Hector écrit une grande partie des textes de ses chansons en partenariat avec Jean Yanne et Gérard Sire. Il adapte aussi des titres de Screamin Jay Hawkins (Hong Kong).

Le personnage est presque autant connu comme provocateur que comme chanteur. Après s'être fait reprocher d'être resté couvert devant le drapeau, il s'en ouvre à Jean Yanne qui lui propose d'aller « se faire cuire un œuf sur la flamme du Soldat inconnu ». Hector s'exécute, causant ainsi une certaine agitation autour de lui (avec intervention d'une voiture de police).

Il passe à l'Olympia en même temps que les Animals, en faisant monter sur scène pour être dans le ton « quatre poules et deux canards » en guise d'accompagnateurs (en plus de ses cuivres).

Jacques Dutronc lui rend hommage dans un numéro de Salut les copains, en le présentant comme « le champion de la provocation ».

Il est mort d'un cancer le .

Les Médiators[modifier | modifier le code]

  • Marc Schleich (guitare solo)
  • Serge Mosiniak (basse)
  • Gilbert Kravetz (guitare rythmique)
  • William Roudil (batterie)

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Les Médiators:

  • 1963 : Something Else (Sharon Sheeley - Eddie Cochran / Tchang (instrumental) (Marc Schlech - Serge Mosiniak) / Hot Kings: Loin (Kenneth Chambers) / Paris, Je t'aime...d'amour (Schertzinger - Bataille - Henry) (en fait les Médiators !) (disques Philips)
  • 1963 : Peggy Sue (Jerry Allison - Norman Petty) / Whole Lotta Shakin’ Goin’ On (Dave Williams - Sunny David) / T’es pas du quartier (Jean Yanne - Gérard Sire - Jean Baïtzouroff) / Je vous déteste (Jean Yanne - Gérard Sire - Jean Baïtzouroff) (disques Philips)
  • 1963 : Peggy Sue / Whole Lotta Shakin’ Goin’ On (disques Philips)

Sans Les Médiators:

  • 1964 : Alligator (Gérard Sire - Hector - Jerry Leiber - Mike Stoller) / Mon copain Johny (Gérard Sire - Hector - Joy Byers) / La femme de ma vie (Gérard Sire - Hector) / Hong Kong (Gérard Sire - Hector - Screamin' Jay Hawkins) (disques Ducretet Thomson)
  • 1966 : Abab l’arabe (Hector - Ray Stevens) / Il faut seulement une petite fille (To Take A Big Man Cry) (Hector - Les Reed - Peter Callander) / Le gamin couché (The Gamma Goochee) (Franck Thomas - John Mangiagli) / À la fin de la semelle ((I've Been Loving You Too Long) (Franck Thomas - Jerry Butler - Otis Redding) (texte de pochette signé Homère en personne !) (disques Polydor)
  • 1966 : Abab l’arabe / Le gamin couché (disques Polydor)

Hector avec Tom & Jerry (Alain et Bernard Labacci) 

  • 1970 : Le petit Beaujolais (Alain Labacci - Hector) / La société (Carl D'Errico - Roger Atkins - Hector) accompagnés par l’harmonie municipale de la rue de la Pompe sous la direction du colonel Paul Piot, production Dick Rivers (disques Bongo / Festival)

Hector:

  • 1984 : Je vous déteste / T’es pas du quartier / Tchang / Something Else / Peggy Sue / Whole Lotta Shakin’ Goin’On (disques Philips)
  • 1996 : Cherchez L'Idole - Bande Originale du Film : Il Faut Saisir Sa Chance (Charles Aznavour - Georges Garvarentz) (Magic Records)
  • 2003 : François Jouffa : Pop Culture: Interviews & Reportages 1964-1970: Hector - 23/11/65, (disques Frémeaux & Associés)
  • 2006 : Mon Copain Johny / La Femme de Ma Vie / Alligator / Hong Kong (réédition CD avec une pochette cartonnée, copie de celle du vinyle, adaptée au format) (Magic Records)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bertrand Dicale, Golf Drouot - 25 ans de rock en France (Gründ, 2019) (ISBN 9782324022791) : « Il est surmonté d'une tignasse folle et inaccoutumée pour l'époque, qui le fait surnommer "le Chopin du twist". »
  2. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  3. https://amomama.fr/amp/196312-ici-paris-jacques-dutronc-est-en-deuil-i.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]