Harakmbut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une langue
Cet article est une ébauche concernant une langue.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Harakmbut
Pays Pérou
Région Cuzco, Madre de Dios
Nombre de locuteurs total : 800-1 600[1]
amarakaeri : 500 (1987)[2]
huachipairi : 301 (2000)[3]
Typologie SOV
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3
Variétés :
amr – amarakaeri
hug – huachipairi
IETF amr, hug

L'harakmbut (ou harakmbet, hate) est un groupe de langues amérindiennes d'Amérique du Sud, parlées au Pérou dans les régions de Cuzco et de Madre de Dios[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Le harakmbut a longtemps été considéré comme un isolat. Cependant, Adelaar défend l'hypothèse d'un lien génétique avec les langues katukinanes[4].

Variétés[modifier | modifier le code]

Pour Adelaar, l'harakmbut constitue une seule langue avec des variétés internes, avec de nombreux sous-groupes le parlant : les Amarakaeri, Araisari, Huachipairi, Kisamberi, Pukieri, Sapiteri et les Toyoeri, aussi appelés Toyeri ou Tuyuneiri[1]. Son ouvrage parle aussi des travaux de Helberg Chavez de 1990 qui font état de plusieurs dialectes appartenant à deux grands groupes, l'un formé du toyoeri et du huachipaeri et l'autre su sapiteri, de l'arasaeri et de l'amarakaeri[4].

Pour le SIL International, organisme chargé de l'attribution des codes ISO 639-3, il forme un sous-groupe contenant l'amarakaeri et le huachipairi[5].

La base de données Glottolog indique que le harakmbut est une famille composée de deux langues comportant divers dialectes[6] :

  • l'amarakaeri, comprenant le dialecte :
    • Kisambaeri
  • l'huachipaeri, comprenant les dialectes :
    • Arasairi
    • Huachipaire
    • Sapiteri
    • Toyeri

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]