Harakmbut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Harakmbut
Pays Pérou
Région Cuzco, Madre de Dios
Nombre de locuteurs total : 800-1 600[1]
amarakaeri : 500 (1987)[2]
huachipairi : 301 (2000)[3]
Typologie SOV
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3
Variétés :
amr – amarakaeri
hug – huachipairi
IETF amr, hug

L'harakmbut (ou harakmbet, hate) est un groupe de langues amérindiennes d'Amérique du Sud, parlées au Pérou dans les régions de Cuzco et de Madre de Dios[1].

Classification[modifier | modifier le code]

Le harakmbut a longtemps été considéré comme un isolat. Cependant, Adelaar défend l'hypothèse d'un lien génétique avec les langues katukinanes[4].

Variétés[modifier | modifier le code]

Pour Adelaar, l'harakmbut constitue une seule langue avec des variétés internes, avec de nombreux sous-groupes le parlant : les Amarakaeri, Araisari, Huachipairi, Kisamberi, Pukieri, Sapiteri et les Toyoeri, aussi appelés Toyeri ou Tuyuneiri[1]. Son ouvrage parle aussi des travaux de Helberg Chavez de 1990 qui font état de plusieurs dialectes appartenant à deux grands groupes, l'un formé du toyoeri et du huachipaeri et l'autre su sapiteri, de l'arasaeri et de l'amarakaeri[4].

Pour le SIL International, organisme chargé de l'attribution des codes ISO 639-3, il forme un sous-groupe contenant l'amarakaeri et le huachipairi[5].

La base de données Glottolog indique que le harakmbut est une famille composée de deux langues comportant divers dialectes[6] :

  • l'amarakaeri, comprenant le dialecte :
    • Kisambaeri
  • l'huachipaeri, comprenant les dialectes :
    • Arasairi
    • Huachipaire
    • Sapiteri
    • Toyeri

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]