Handley Page Type O

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Handley Page Type O
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Handley Page
Rôle Bombardier
Premier vol
Mise en service
Nombre construits 600
Équipage
3 (1 pilote, 1 copilote + 1 observateur/mitrailleur)
Motorisation
Moteur Rolls-Royce Eagle VIII
Nombre 2
Type 12 cylindres en V refroidis par eau
Puissance unitaire 360 ch (264,8 kW)
Dimensions
Envergure 30,48 m
Longueur 19,16 m
Hauteur 6,71 m
Surface alaire 153 m2
Masses
À vide 3 719 kg
Avec armement 5 909 kg
Maximale 6 350 kg
Performances
Vitesse maximale 156 km/h
Plafond 2 590 m
Rayon d'action 1 120 km
Armement
Interne Jusqu'à 5 mitrailleuses Lewis cal. 7,7 mm
Externe Jusqu'à 909 kg de bombes

Le Handley Page Type O est un bombardier britannique de la Première Guerre mondiale. À cette époque, il était l'un des plus grands avions au monde et le plus grand avion construit jusqu'alors en Grande-Bretagne.

Il fut construit en deux variantes principales, le Handley Page O/100 (ou H.P.11) et le Handley Page O/400 (ou H.P.12).

Historique[modifier | modifier le code]

Lorsque la Grande-Bretagne entre en guerre en août 1914, les dirigeables militaires allemands constituent une réelle menace. L'Angleterre ne dispose alors pas de capacités de bombardement équivalentes, ce qui décide l'amirauté en décembre 1914 à établir un cahier des charges pour un bombardier de reconnaissance à long rayon d'action.

Handley Page propose le développement d'un biplan géant de 30 m d'envergure, le modèle O/100. Le premier prototype vole le . Il a un cockpit vitré et un armement puissant. L'avion est par contre un peu sous motorisé, ce qui fait qu'on retire le vitrage du cockpit. Le deuxième prototype vole en avril 1916 et constitue la base du modèle O/100. Il est engagé la première fois durant la nuit du 15 au 16 mars 1917 pour bombarder un nœud ferroviaire. Au total 46 appareils du type O/100 seront construits.

Les succès qu'il remporte conduisent au développement du type O/400. Les réservoirs de carburant sont déplacés à l'intérieur du fuselage et des moteurs plus puissants sont employés. Le type O/400 peut transporter une bombe récemment développée de 748 kg. Les premiers appareils sont engagés sur le front de l'ouest en 1918. Un O/400 est cédé à l'armée de l'air australienne pour être utilisé sur le front oriental. Presque 800 O/400 seront construits au total, 107 sont construits sous licence aux États-Unis par la société Standard Aircraft Corporation.