Handley Page Hyderabad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Handley Page Hyderabad
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Handley Page
Rôle Bombardier
Statut retiré du service
Premier vol
Mise en service
Date de retrait
Équipage
4 personnes
Motorisation
Moteur Napier Lion IIB ou V
Nombre 2
Type Moteur en ligne refroidi par air
Puissance unitaire 450 ch
Dimensions
Envergure 22,86 m
Longueur 18,03 m
Hauteur 5,18 m
Masses
Maximale 6 160 kg
Performances
Vitesse maximale 175 km/h
Plafond 4 419 m
Rayon d'action 800 km
Armement
Interne 3 mitrailleuses de 7,7 mm
Externe 500 kg de bombes

Le Handley Page Hyderabad est un bombardier biplan bimoteur de l'entre-deux-guerres. Il a servi de 1923 à 1929 dans la Royal Air Force dont il fut le dernier bombardier lourd entièrement construit en bois.

Son nom vient de la ville de Hyderabad en Inde faisant à l'époque partie de l’Empire britannique.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Hyderabad fut conçu en réponse à une spécification du ministère de l'Air britannique datant de 1922, concernant un bombardier de nuit. Il dérivait de l'avion de ligne Handley-Page W.8 qui avait effectué son vol initial en 1919. Le Hyderabad prit l'air pour la première fois en octobre 1923. Cet appareil marquait une transition technologique : d'un côté, il fut le dernier bombardier lourd de la Royal Air Force entièrement construit en bois. Mais par ailleurs il fut un des premiers avions au monde à être équipé de becs de bord d'attaque. Toutefois ces dispositifs ne furent pas montés sur la première version de série, désignée Mark I[1].

Engagements[modifier | modifier le code]

Le Hyderabad entra en service progressivement au sein de la Royal Air Force. En décembre 1925, le squadron 99 prit en compte ses premières machines. Il fut suivi par le squadron 10 en janvier 1928, puis par deux unités de réserve de l'Auxilary Air Force, les squadrons 502 et 503. En 1929, il fut remplacé, dans ces unités, par son successeur le Handley Page Hinaidi, de conception similaire mais à la structure métallique[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Mark I, construit à 38 exemplaires[1].

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Le grand atlas de l'aviation, Atlas, , 431 p. (ISBN 2-7312-1468-6), p. 12

Voir aussi[modifier | modifier le code]