Handley Page Hinaidi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un aéronef image illustrant le domaine militaire image illustrant le Royaume-Uni
Cet article est une ébauche concernant un aéronef, le domaine militaire et le Royaume-Uni.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Handley Page Hinaidi
{{#if:
Vue de l'avion.
Vue de l'avion.

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni Handley Page
Rôle Bombardier
Premier vol mars 1927
Mise en service 1929
Équipage
4 personnes
Motorisation
Moteur Bristol Jupiter VIII
Nombre 2
Type 9 cylindres en étoile refroidi par air
Puissance unitaire 440 ch
Dimensions
Envergure 22,86 m
Longueur 18,05 m
Hauteur 5,18 m
Masses
Maximale 6 568 kg
Performances
Vitesse maximale 197 km/h
Plafond 4 419 m
Rayon d'action 1 370 km
Rapport poids/puissance 7,46 kg/ch
Armement
Interne 3 mitrailleuses
Externe 656 kg de bombes

Le Handley Page Hinaidi est un bombardier biplan bimoteur de l'entre-deux-guerres. Il a servi dans la Royal Air Force de 1929 à 1937.

Son nom vient de la base aérienne RAF Hinaidi (en) près de Bagdad qui était la principale base de la RAF en Irak dans l'entre-deux-guerres.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Hinaidi fut conçu à partir de son prédécesseur le Handley Page Hyderabad, avec une structure métallique et deux moteurs en étoile Jupiter en remplacement des moteurs en ligne Napier Lion. Deux prototypes, construits en bois, effectuèrent leur vol initial en mars 1927. Ces appareils donnèrent naissance à deux versions de série, Mark I et Mark II[1].

Engagements[modifier | modifier le code]

La première unité à être dotée de ce type de machine fut le squadron 99, qui prit en compte le Hinaidi en octobre 21929, bientôt suivi par le squadron 10 et par les squadrons 502 et 503 de l'Auxilary Air Force. En 1933, le Hinaidi fut remplacé par le Handley Page Heyford puis déclaré obsolète en 1937[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Mark I, construit à 19 exemplaires, dont 7 étaient des Handley Page Hyderabad transformés[1].
  • Mark II, entièrement métallique, 33 exemplaires construits[1].

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Le grand atlas de l'aviation, Atlas, , 431 p. (ISBN 2-7312-1468-6), page 13.

Voir aussi[modifier | modifier le code]