Raïon national allemand (Russie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Halbstadt (Russie))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Raïon national allemand
Flag of Nemetsky rayon.png
Гальбштадт Первомайская улица.jpg
Géographie
Pays
Kraï
Chef-lieu
Halbstadt (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
1 431,75 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Location of Nemetsky National District (Altai Krai).svg
Démographie
Population
16 427 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
11,5 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Raïon municipal (en), Régions nationales (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Identifiants
OKATO
01260Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Le Raïon national allemand d'Halbstadt (en allemand : Deutscher Nationalrajon ; en russe : Немецкий национальный район Алтайского края, Nemetski natsionalny raïon Altaïskogo kraï) est un raïon de la Fédération de Russie, dans le kraï de l'Altaï, en Sibérie occidentale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le raïon est dans le kraï de l'Altaï, en Sibérie occidentale. Il se trouve dans la steppe de Koulounda, qui s'étend entre le Kazakhstan, l'Ob et l'Irtych.

Son centre administratif est le village de Halbstadt, à 430 km à l'ouest de Barnaoul, et à 35 km au nord-est de Slavgorod, où se trouve une gare sur la ligne de chemin de fer TatarskKoulounda.

Il est traversé par la route nationale Kamen-sur-Ob – Slavgorod.

Il compte plusieurs villages aux noms de Diegtarka, Grichkovka, Halbstadt, Kamychi, Koussak, Nikolaïevka, Orlovo, Podsosnovo, Polevoïé, Protassovo, Redkaïa Doubrava et Choumanovka, ainsi que des hameaux, Nikolaïpol, Krassnyi Dol (ou Schönthal), Sineozornoïe (ou Schönsee), Dvorskoïe (ou Rosenhof), Lesnoïe (ou Rosenwald), entre autres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le raïon a été créé en 1927 et s'appelait jusqu'alors Oktiabrski. Il fut transformé en district allemand, car il accueillait 96 % d'Allemands. Il fut dissous en 1938 et son journal germanophone Die Rote Fahne (« Le Drapeau rouge ») interdit.

En , les Allemands de la Volga furent déportés par Staline vers l'Asie centrale ou dans des camps de travail et un certain nombre d'habitants du raïon également. L'usage de l'allemand fut interdit en public. Le raïon est appelé Nekrassovo[1] après la Seconde Guerre mondiale pour punir la population.

En 1989, à l'époque de la perestroïka, le gouvernement d'Allemagne de l'Ouest s'intéressa au sort de ces populations, dont beaucoup, bénéficiant de la loi du droit au retour, émigrèrent en Allemagne. A Halbstadt, il fut décidé d'un programme de réhabilitation des villages. L'Allemagne finança trois laiteries, deux abattoirs et une boulangerie industrielle. Plus tard, on construisit, grâce à ce programme, une clinique et une crèche. On introduisit un enseignement en allemand dans les écoles. De nouveaux venus d'origine allemande du Kazakhstan ou de Kirghizie, avec l'effondrement des fermes collectives kazakhes et kirghizes, remplacèrent ceux qui étaient partis pour l'Allemagne.

La plupart des habitants a toutefois perdu l'usage de la langue de leurs ancêtres, l'enseignement et l'usage public de l'allemand ayant été interdits à leurs parents ou grands-parents.

Population[modifier | modifier le code]

La population du raïon, en baisse, est de 16 366 habitants en 2017[2].

La répartition entre nationalité est la suivante :

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat est strictement continental avec une moyenne de −19 °C en janvier et +22 °C en juillet.

Végétation[modifier | modifier le code]

Des châtaigniers, des peupliers, des érables et des bouleaux y poussent, mais la plus grande partie du relief est couverte par la steppe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rogga, Sebastian, Zwischen Kolchose, Kapitalismus und kultureller Autonomie Wandel und Persistenzen im Transformationsprozess des Deutschen Nationalen Rayons (Altai), Univ.-Verl. Potsdam, (ISBN 9783869561400, OCLC 838788677, lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]