Haïm Harboun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Haïm Harboun
Image dans Infobox.
Rav Haïm Harboun (2013).
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Haim Harboun, né le dans le Mellah de Marrakech est un rabbin français auteur de nombreux ouvrages.

Le Haim Harboun est devenu Grand Rabbin du Consistoire de France[1] en septembre 2019 à la demande du Grand Rabbin de France Haïm Korsia.

Sa vie d'enseignant, de psychologue, d'historien et de rabbin est racontée dans Haïm Harboun, le rabbin aux mille vies (préface de Didier Meïr Long), Lemieux Éditeur, 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Il obtient un doctorat d'État en histoire sur La pensée juive du Moyen Âge dans l'œuvre de Rabbi Nissim) de l'université de Provence.

Il reçoit un diplôme de l'École des Hautes études en ethnopsychologie, Sujet : « Identité juive et maladies mentales » puis un doctorat de 3e cycle en psychologie clinique de l'université Paris-Descartes.

Il reçoit un diplôme de linguistique hébraïque, université hébraïque de Jérusalem en 1951 et un DEA de littérature rabbinique, université de Strasbourg en 1983.

Carrière[modifier | modifier le code]

Enseignant[modifier | modifier le code]

Il est Professeur d’histoire au cours complémentaire de Marrakech de 1951 à 1956.

Il devient ensuite Professeur d’histoire à l'École Maïmonide (Boulogne-Billancourt) de 1956 à 1978.

Il est Directeur Pédagogique du Centre Communautaire de Paris de 1963 à 1974.

Il est Professeur de linguistique hébraïque à l’université Paris X de 1974 à 1983.

Il est Professeur de Sociologie de l’histoire à L’université Laval (Québec) en 1992.

Il devient Directeur d’études de l’université de Provence en 1992.

Rabbin[modifier | modifier le code]

Il est rabbin de Boulogne-Billancourt de 1956 à 1963.

Il devient ensuite rabbin de Versailles de 1963 à 1982.

Il devient rabbin d’Aix-en-Provence de 1982 à 1992.

Puis il devient rabbin d'une communauté de l'Ouest parisien de 1992 à 2016.(Vaucresson)

Cette carrière de soixante ans de rabbinat en fait le plus ancien rabbin exerçant en France à ce jour.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages d'histoire[modifier | modifier le code]

  • Les Voyageurs Juifs du XIIe siècle, Benjamin de Tudèle ; Pétahia de Ratisbonne ; Nathanel Hacohen, Editions Massoreth, 1986.
  • Les Voyageurs Juifs du XIIIe, XIVe ,et XVe siècles, Samuel bar Simson, Isaac Hélo, Obadia Mibarténora, Editions Massoreth, 1988.
  • Les Voyageurs Juifs du XVIe siècle, David Réubéni, Editions Massoreth, 1989.
  • Les Voyageurs Juifs du XVIe siècle (Bassola, Pesaro), Editions Massoreth, 1989.
  • Au Temps des bûchers, expulsion des Juifs d’Espagne. Editions Massoreth, 1990.
  • Les Voyageurs du XVIIIe siècle. Deux tomes: Hida I et Hida II, Editions Massoreth, 1997-98.
  • Maïmonide, Pourquoi l’Égypte, Editions Massoreth, 1997.
  • Benjamin de Tudèle, Editions Massoreth, 1999.

Ouvrages de spiritualité et de psychologie[modifier | modifier le code]

  • L’Adolecent dans la famille juive, Editions Massoreth, 2000.
  • Profession couple, Editions Massoreth, 2003.
  • Sous les Ailes de la Providence, Editions Massoreth, 2003.
  • Haïm Harboun, le rabbin aux mille vies (préface de Didier Long), Lemieux Éditeur, 2017..

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meïr Long, « Haïm Harboun nommé « Grand Rabbin » », sur מַעֲשֵׂה אֲבוֹת סִימָן לַבָּנִים,‎ (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]