HMS Prince George (1772)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir HMS Prince George.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prince George.
HMS Prince George
Type vaisseau de ligne de classe Barfleur
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Chantier naval chantier naval de Chatham
Lancement 31 août 1772
Statut détruit en 1839
Équipage
Équipage 750 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 54,1 m (pont-batterie)[1]
43,9 m (quille)
Maître-bau 15,3 m[1]
Tirant d'eau 21 pieds (6,4 m)[1]
Propulsion Trois-mâts carré
Caractéristiques militaires
Armement 90 canons répartis comme suit :
batterie basse: 28 x 32 livres
batterie médiane: 30 x 18 livres
batterie haute: 30 x 12 livres
gaillard d'avant: 2 x 9 livres

Le HMS Prince George est un vaisseau de ligne de 2e rang en service dans la Royal Navy. Lancé le 31 août 1772 puis armé avec 90 canons, il est équipé ensuite en 98 canons grâce à l'ajout de huit canons de 12 livres sur sa dunette[1]. Il combat lors de la guerre d'Indépendance américaine et des guerres de la Révolution française.

Construction[modifier | modifier le code]

Deuxième navire de la classe Barfleur, le HMS Prince George est construit au chantier naval de Chatham et lancé en 1772. Long de 54,1 m au niveau du pont-batterie[1] et large de 15,3 m[1], son tirant d'eau est de 21 pieds (6,4 m)[1].

Service actif[modifier | modifier le code]

Guerre d'Indépendance américaine[modifier | modifier le code]

En 1780, le HMS Prince George fait partie de la flotte de l'amiral Rodney lors de la bataille du Cap Saint-Vincent où il combat et capture le San Julián[2]. En 1782, il participe à la bataille des Saintes.

Guerres de la Révolution française[modifier | modifier le code]

Le 23 juin 1795, le HMS Prince George assiste à la bataille de Groix sans participer au combat[3]. Le 14 février 1797, il est présent à la bataille du cap saint-Vincent[4]. Commandé par le contre-amiral William Parker, il engage le vaisseau espagnol San Nicolás avant que celui-ci ne soit pris à l'abordage par Horatio Nelson[5].

Le HMS Prince George est converti en ponton en 1832 puis démoli en 1839[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Lavery 2003, p. 179
  2. Syrett 2007, p. 240
  3. Smith 1998, p. 103
  4. Smith 1998, p. 133
  5. de Langlade 1990, p. 183

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques de Langlade, Nelson, Presses de la Renaissance,‎ (ISBN 2-85616-578-8)
  • (en) Brian Lavery, The Ship of the Line, vol. 1 : The Development of the Battlefleet 1650-1850, Conway Maritime Press,‎ (ISBN 0-85177-252-8)
  • (en) Digby Smith, The Greenhill Napoleonic Wars Data Book : Actions and Losses in Personnel, Colours, Standards and Artillery, 1792-1815, Greenhill Books,‎ (ISBN 1-85367-276-9)
  • David Syrett, The Rodney Papers: Selections From the Correspondence of Admiral Lord Rodney, Burlington, VT, Ashgate Publishing,‎ (ISBN 978-0-7546-6007-1, OCLC 506119281)