HMS Barfleur (1768)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres navires du même nom, voir HMS Barfleur.
HMS Barfleur
Image illustrative de l'article HMS Barfleur (1768)
La Barfleur à la Bataille des Saintes

Type Navire de ligne de classe Barfleur
Histoire
A servi dans Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commandé
Lancement Chatham, le
Équipage
Équipage 750 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 54 m
Maître-bau 15 m
Tirant d'eau 6,4 m
Tonnage 1 978 tonnes
Propulsion Voile
Caractéristiques militaires
Armement 90 canons puis 98 canons

Le HMS Barfleur est un navire de ligne de 2e rang possédant 90 canons. Appartenant à la Royal Navy, il fut conçut par Thomas Slade à partir du HMS Prince, à Chatham et lancé le au coût de £49,222. Vers 1780, elle reçut 8 canons supplémentaires, ayant par la suite un total de 98 canons. Il pouvait accueillir approximativement 750 matelots.

Au mois de juin 1773, le roi George III révisa la flotte Britannique, à Spithead. Barfleur, sous le capitaine Edward Vernon, il était pour l’occasion le Navire amiral du commandant de la flotte, le vice-amiral Thomas Pye

Le navire se distingua lors de la Guerre d'indépendance américaine, particulièrement à la bataille de la baie de Chesapeake, le 5 septembre 1781. La flotte française gagna la bataille contre la flotte britannique. Cette bataille a eu de profonds effets sur l'aboutissement de la guerre.

Il participa à la bataille de la baie de Chesapeake, à la bataille de Saint-Kitts, à la bataille des Saintes, à la bataille du 13 prairial an II, à la bataille de Groix, à la bataille du cap Saint-Vincent (1797), à la bataille du cap Finisterre (1805).

Barfleur vit la Guerre d'indépendance des États-Unis, la Révolution française et les Guerres napoléoniennes.

Il fut désarmé en 1819.

Références[modifier | modifier le code]