Hôtel Petipas de Walle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Petipas de Walle
Lille hotel petipas de walle.JPG
Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
1778 - 1779
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Subdivision administrative
Commune
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lille
voir sur la carte de Lille
Red pog.svg

L’hôtel Petipas de Walle est un hôtel particulier situé à Lille, dans le département du Nord.

Ce site est desservi par la station de métro Rihour.

Localisation[modifier | modifier le code]

L'hôtel est situé au 122 rue de l'Hôpital-Militaire à Lille.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'hôtel est édifié en 1778-1779 par l’architecte lillois Michel-Joseph Lequeux. Il a été la résidence lilloise de Louis-Dominique-Joseph de Lencquesaing (1768-1854) et de sa seconde épouse Reine-Ferdinande-Eugènie de Lencquesaing (1771-1848), puis de son fils Louis-Dominique-Arthur de Lencquesaing (1809-1887) et de son épouse, Mélanie-Joseph-Marie Van der Cruisse de Waziers (1816-1906).

Ce bâtiment fait l’objet d’un inscription au titre des monuments historiques depuis le et d'un classement (façades et toitures) depuis le [1].

Architecture[modifier | modifier le code]

La façade du corps de logis.

Témoin de l'irruption du style néoclassique français dans l'architecture lilloise, l'hôtel comprend une cour centrale précédée d'un portail massif en arc de triomphe encadré de deux pavillons.

La façade du corps de logis est percée de larges fenêtres. Elle est barrée d'un double portique, le premier courant sur toute sa longueur, le second, plus court et plus élevé que le premier, formant une saillie qui crée une impression de relief. Elle est accentuée par la superposition des entablements soutenus par des colonnes de diamètres différents.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :