Guy Ier de Lévis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Guy Ier de Lévis
Titre de noblesse
Seigneur de Mirepoix (d)
-
Successeur
Guy II de Lévis (d)
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Famille
Père
Philippe Ier de Lévis (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Guiburge (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Guy II de Lévis (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Conflit
Blason famille fr Lévis.svg
blason

Guy Ier de Lévis (1180-1233), seigneur de Mirepoix et maréchal de la foi s'illustra pendant la croisade des albigeois en tant que lieutenant de son suzerain Simon IV de Montfort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guy de Lévis est issu de la maison de Lévis. Son père, Philippe de Lévis est le fondateur de la lignée.

Il eut de Jeanne de Voisins[1] ou de Guiburge[2] entre autres enfants :

  • Guy II (1210-1247), son héritier.

En 1209, répondant à l'appel à la croisade lancé par le pape, il se plaça sous les ordres de Simon de Montfort et joua une part active dans la croisade des albigeois. Il participa au siège de Béziers. Peu après, Simon de Montfort, prodigue avec ses proches lieutenants, lui donna la seigneurie de Mirepoix, qui comptait parmi les territoires conquis par les croisés dans le Languedoc. Guy de Lévis prit le titre de maréchal de la foi ou encore de maréchal de la croisade.

En 1210, nous retrouvons Guy de Lévis au siège de Termes, puis de Castelnaudary en septembre 1211. Il participa également au siège de Beaucaire en 1216 et à celui de Toulouse qui débuta en septembre 1217 et où Simon de Montfort trouva la mort.

Le Traité de Paris de 1229 confirma cet ensemble de possessions puisque l'article 15 prévoyait que la Terre du Maréchal soit laissée à Guy de Lévis. Il se vit ainsi attribuer à nouveau la terre de Mirepoix et le pays d'Olmes pris sur le domaine du comté de Foix. S'appuyant sur cet acte, la maison de Lévis s'établira dans la région durant sept siècles.

Guy de Lévis mourut en 1233 ; il fut enterré dans l'abbaye de Notre-Dame de la Roche de Lévis-Saint-Nom qu'il avait fondée.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le dictionnaire de la noblesse, par François Alexandre Aubert de La Chesnaye-Desbois (éd.originale: Volume 13, p.311 ; éd. La veuve Duchesne, 1783) rapporte que Pierre Ier, sgr de VALETTE croisé en 1248, a épousé en 1249 Algayette de LEVIS, fille de Guy I de LÉVIS, Maréchal de la foi, et de Jeanne de VOISINS, numérisé par Google.
  2. Dom Devic et dom Vaissète affirment dans l'Histoire générale de Languedoc (éd. originale : tome III, p.385 ; éd. Privat : tome VI, p.656), que Gui Ier "laissa de Guiburge, sa femme, dont on ignore la maison, deux fils & une fille." Ils développent ensuite cette assertion dans une note (note XXV; éd. originale : tome III, p.574 ; éd. Privat : tome VII, p.72), en s'opposant notamment à l'opinion d'Etienne Baluze, qui en faisait la sœur de Simon IV de Montfort.