Guy Abeille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abeille (homonymie).

Guy Abeille est un économiste français.

Carrière[modifier | modifier le code]

Guy Abeille était chargé de mission au ministère des Finances sous Valéry Giscard d'Estaing puis au début de l’ère François Mitterrand. Il est cité comme l’un des « inventeurs » de la règle de 3 % du PIB pour les déficits publics.

Formation[modifier | modifier le code]

Guy Abeille est diplômé de l’École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE).

Critère de Maastricht[modifier | modifier le code]

En juin 1981, alors qu'il était chargé de mission à la Direction du Budget du ministère des Finances, Guy Abeille raconte[1] avoir été mandaté avec son chef de bureau de l'époque Roland de Villepin, d'établir un critère économique utilisable par le Président Mitterrand dans ses discours. Faute de mieux, Abeille et Villepin proposent alors ce critère relativement simple basé sur un ratio déficit/PIB qui, du propre aveu d'Abeille, « ne mesure rien » et sur une norme (3 %) qui « n'a pas d'autre fondement que celui des circonstances » (le déficit budgétaire de l'époque atteint déjà presque 2 % du PIB)[2]. Dans une interview donnée à France Info le 24 février 2016, il réitère cette position en se demandant si « le niveau de 3% de déficits publics a encore une validité économique »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]