Gustav Richard Heyer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heyer.

Gustav Richard Heyer est un philosophe et psychiatre allemand né le à Bad Kreuznach et mort le à Nußdorf am Inn.

Parcours[modifier | modifier le code]

Il avait fait la Première Guerre mondiale puis s'est intéressé à la psychothérapie et à la psychanalyse.

Il était convaincu que la culture allemande était particulièrement propice à la création d'un caractère fort et sain. Il soutenait ouvertement Hitler et le régime nazi et s'était en partie rallié aux idées de Carl Gustav Jung, notamment sur la distinction de sa psychologie analytique de la « psychanalyse juive »[1].

Il se demandait en 1935 : « Comment peut-on dans l'Allemagne d'Hitler, concevoir la santé sans la psychothérapie ? »[réf. nécessaire]

Il s'inscrivit au parti nazi en 1937.

En 1942, il mit en garde contre « la Russification spatio-raciale »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Jungians : a comparative and historical perspective, Thomas Kirsch : Publisher: Routledge; 1 ed., 2001, ISBN 9780415158619
  2. Geoffrey Cocks : La psychothérapie sous le IIIe Reich. L'institut Göring, Ed.: Belles Lettres, 1987, Coll.: Confluents psychanalytiques, ISBN 225133436X

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The organism of the mind, Editeur : K. Paul, Trench, Trubner & co., 1933, ASIN B002GP8ML6

Liens internes[modifier | modifier le code]