Guéra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Région du Guéra
Minṭaqâtu Qīrā (ar)
منطقة قيرا (ar)
Guéra
Administration
Pays Drapeau du Tchad Tchad
Chef-lieu Mongo
Départements 4
Sous-préfectures 12
Communes 12
Députés 8
Gouverneur Mahamat Ali Hassaballah
2018
Démographie
Population 553 795 hab. (2009, RGPH)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 12° 10′ 58″ nord, 18° 41′ 05″ est
Superficie 6 127 900 ha = 61 279 km2
Localisation
Localisation de Région du Guéra
La région du Guéra au Tchad.

Le Guéra est l'une des 23 régions du Tchad [1] et son chef-lieu est Mongo. Elle correspond à l'ancienne préfecture du Guéra.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Guéra est l'une des 23 régions administratives du Tchad. Le bureau de poste principal est situé dans le chef-lieu. En 2015, internet et le téléphone étaient limités, et le courrier postal était le principal mode de communication[2].

L'altitude du Tchad varie entre 240 m au niveau de la dépression du Lac Tchad et 3 415 m au nord dans le Tibesti. Le massif du Guéra culmine à 1800 m . Il est composé de granites recoupés par de nombreux dykes de dolérite[3].

La région du Guéra reçoit annuellement 744 mm de pluie et comprend plusieurs zones de végétation. Il s'agit de l'une des plus importantes zones agricoles du pays, produisant en particulier du coton et de l'arachide, les deux principales cultures de rente du pays[4].

La région est située au centre-sud du pays.

Régions limitrophes du Guéra
Hadjer-Lamis Batha
Chari-Baguirmi Guéra Sila
Mandoul Salamat

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La région du Guéra est divisée en 4 départements :

Département Chef-lieu Sous-préfectures
Guéra Mongo Baro, Mongo, Niergui
Barh Signaka Melfi Chinguil, Melfi, Mokofi
Abtouyour Bitkine Bitkine, Bang-Bang
Mangalmé Mangalmé Mangalmé, Bitchotchi, Eref, Kouka Margni

Démographie[modifier | modifier le code]

Les groupes ethnolinguistiques principaux sont les Hadjaraï (66,18 %) et les Arabes (21,11 %).

La population de la région était de 306 653 habitants en 1993 (RGPH), dont 263 843 sédentaires (ruraux, 219 884 ; urbains, 43 959), et 42 810 nomades.

Lors du recensement de 2009[5], la population de la région était de 553 795 habitants, dont 51,8 % de femmes. La taille moyenne d'un ménage était de 5,2 personnes en milieu rural et de 5,3 dans les zones urbaines. Le nombre de ménages était de 106 348, dont 91 557 en milieu rural et 14 791 dans les zones urbaines. Le nombre de nomades était de 15 417 (4 % de la population). Le nombre de personnes résidant dans des habitations privées était de 552 378. Il y avait 239 451 individus de moins de 18 ans, dont 107 285 masculins et 132 166 féminins. Le sex ratio était de 93 femmes pour 100 hommes.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des gouverneurs :

  •  : Hamid Moussaye
  •  : Koldimadji Mirari
  •  ? : Mme Beassemnda Lucie (en poste en juillet 2013)
  • 2013 : Mahamat Ali Hassan[6]
  • 2015 : Général Ramadan Erdebou
  • 2016 : Mahamat ali Hassaballah

Liste des conseillers du Gouverneur :

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décrets N° 415/PR/MAT/02 et 419/PR/MAT/02
  2. Toyin Falola et Daniel Jean-Jacques, Africa: An Encyclopedia of Culture and Society [3 volumes]: An Encyclopedia of Culture and Society, ABC-CLIO, (ISBN 9781598846669, lire en ligne), p. 251
  3. Oumarou Faarouk, et al. Nkouandou, « The dolerite dyke swarm of Mongo, Guéra Massif (Chad, Central Africa): Geological setting, petrography and geochemistry », Open Geosciences, vol. 9, no 1,‎ , p. 138-150 (ISSN 2391-5447, DOI 10.1515/geo-2017-0012, lire en ligne)
  4. David Hilling, Africa South of the Sahara 2004, Psychology Press, (ISBN 9781857431834, lire en ligne), « Chad - Physical and Social Geography », p. 218
  5. « Census of Chad » [archive du ], National Institute of Statistical, Economic and Demographic Studies, Chad, (consulté le 17 novembre 2016)
  6. Décret n° 744/PR/PM/MISP/2013