GreedFall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
GreedFall
GreedFall Logo.png

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Jehanne Rousseau (scénariste)
Cyril Tahmassebi (directeur artistique)
Sébastien de Ruza (game designer principal)
Compositeur

Date de sortie
Windows, Xbox One, Playstation 4

Xbox Series, Playstation 5
Genre
Mode de jeu
Plate-forme

Langue
Voix en anglais, sous-titres en français
Moteur
Silk Engine

Évaluation
PEGI : 18
Site web

GreedFall est un jeu vidéo de rôle développé par Spiders et édité par Focus Home Interactive, sorti le sur Xbox One, PlayStation 4 et Microsoft Windows[1]. Une version Xbox Series et Playstation 5 a été annoncée sans plus de précisions pour le moment[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule dans un univers de fantasy basé sur l'Europe du XVIIe siècle. Le joueur y incarne De Sardet (homme ou femme customisable), un colon qui débarque sur l'île nouvellement découverte de Teer Fradae. Alors que le vieux monde se meurt et que le continent est devenu pollué et surpeuplé, la population est également frappée par une maladie incurable et mortelle : la Malichor. De Sardet rejoint donc son cousin Constantin d'Orsay qui est sur le point d'être désigné gouverneur de Teer Fradae. En quête d'un remède pour lutter contre la Malichor, le protagoniste sera accompagné de différents personnages au cours de son périple. Il devra également faire preuve de diplomatie entre les Natifs et les différentes factions de colons.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur doit faire des choix et faire preuve de diplomatie, ce qui peut lui éviter des combats inutiles. Chaque décision a une conséquence qui fait augmenter ou baisser la réputation du joueur sur telle ou telle faction.

Univers de GreedFall[modifier | modifier le code]

Teer Fradae[modifier | modifier le code]

Teer Fradae est l'île où résident les Natifs, récemment découverte et colonisée.

Yecht Fradí[modifier | modifier le code]

Le Yecht Fradí est une langue construite fictive créée par Antoine Henry, inspirée du proto-celtique[3] (Vieil Irlandais, Vieux Gallois, Vieux Breton, Gaulois)[4]. Elle est parlée par les Natifs de Teer Fradae.

Des dictionnaires ont été créés par la communauté[5].

Les factions[modifier | modifier le code]

Il existe six factions avec lesquelles le joueur devra négocier pour parvenir à ses fins, tout en soignant sa réputation :

  • La Congrégation des marchands : faction du commerce dont le joueur fait partie.
  • Les Nautes : faction des marins.
  • La Garde du Denier : faction militaire.
  • Thélème : faction ultra-religieuse, en conflit avec l'Alliance du Pont.
  • L'Alliance du Pont : une faction d'origine moyen-orientale, en conflit avec Thélème.
  • Les Natifs : tribus de Teer Fradae.

Développement[modifier | modifier le code]

Comme pour tous les jeux de Spiders, GreedFall a été développé à partir du moteur propriétaire du studio français, le Silk Engine, une version modifiée du Phyre Engine de Sony Interactive Entertainment.

Musique[modifier | modifier le code]

Comme ce fut le cas pour toutes les productions précédentes de Spiders, c'est Olivier Derivière qui signe l'OST du jeu. Pour la première fois de sa carrière, il s'est offert les services de l'Orchestre national d'Ile-de-France.

Accueil[modifier | modifier le code]

GreedFall
Presse numérique
Média Note
Jeuxvideo.com (FR) 13/20[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]