Gracieux Lamperti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gracieux Lamperti
Image illustrative de l’article Gracieux Lamperti
Plaque sur sa maison natale à Calacuccia.
Fiche d’identité
Nom de naissance Gracieux Lamperti
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance
Calacuccia
Décès (à 69 ans)
Marseille 1er
Catégorie Poids plumes
Palmarès
  Professionnel
Carrière 1953 - 1963
Combats 66
Victoires 49
Victoires par KO 24
Défaites 13
Matchs nuls 4
Titres professionnels Champion d'Europe poids plumes EBU poids plumes (1959-1962)

Champion de France poids plumes (1959)
Dernière mise à jour : 2 février 2020

Gracieux Lamperti est un boxeur français né le à Calacuccia et mort le [1] dans le 1er arrondissement de Marseille[2]. Il est champion de France, puis d'Europe en 1959 en catégorie poids plumes[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Pierre Lamperti (Petru di Niolu) connu comme poète corse[4],[5] et de Marie Lamperti (née Castellani).

Il est lycéen au lycée Thiers avec Bernard Pons dont le père est le proviseur[6].

Après sa carrière sportive qui le conduit au titre de champion d'Europe[7] qu'il conservera de 1959 à 1962, il tient un bar à Marseille[1] (quai des Belges).

Dans les années 1960, il joue dans quelques films[8] : Me faire ça à moi (1961), La Belle et le Champion (court-métrage, 1962), Sursis pour un espion (1965)...

En 1973, il maîtrise Salah Bougrine qui vient d'assassiner le chauffeur de bus Désiré-Émile Gerlache[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Gracieux Lamperti : le plume s'envole », sur Libération.fr, (consulté le ).
  2. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  3. « GRACIEUX LAMPERTI nouveau champion d'Europe (poids plume) », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. François Jullien et Nathalie Schnur, L' Archipel des idées de François Jullien, Paris, Les Éditions de la MSH, , 215 p. (ISBN 978-2-7351-1698-0, lire en ligne).
  5. « Petru di Niolu (1893-1966) », sur idref.fr.
  6. Bernard Pons, Aucun combat n'est jamais perdu, Archipel, , 410 p. (ISBN 978-2-8098-2431-5, lire en ligne).
  7. « Boxe : la belle histoire de la boxe insulaire », sur www.corsicatheque.com (consulté le ).
  8. (en) Gracieux Lamperti sur l’Internet Movie Database.
  9. « Un Algérien tue un conducteur d'autobus et blesse cinq autres personnes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ) :

    « Puis il blessa cinq voyageurs avant d'être maîtrisé par M. Gracieux Lamperti, ancien champion de boxe. »

    .

Liens externes[modifier | modifier le code]