Gründerzeit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palais Roßbach à Leipzig construit en 1892

En Allemagne et en Autriche, on désigne au sens large du terme par Gründerzeit (« époque des fondateurs ») la période économique du XIXe siècle qui s’arrête au krach de 1873. Dans un sens plus restrictif, les Gründerjahre (« années des fondateurs ») désigne les premières années après la formation de l'Empire allemand en 1871 quand celui-ci connut un boom économique sans précédent notamment après le versement des réparations de guerre par la France. Pour l'Autriche, mais aussi la Bohème et la Moravie, la révolution de Mars (1848) fait consensus comme date de commencement. Dans le domaine culturel et architectural, le concept de Gründerzeit s'étend parfois jusqu'en 1914 pour décrire la phase de haute croissance industrielle (de).

Délimitation[modifier | modifier le code]

Le Gründerzeit en Europe centrale correspond également au moment où la bourgeoisie s’empara du pouvoir culturel, ce en quoi il constitue la grande époque du libéralisme classique. Toutefois, les exigences politiques du libéralisme n'avaient été que partiellement ou peu appliquées à la fin de cette période. Pour l'Allemagne, l'historien Christian Jansen définit le Gründerzeit comme la période entre la Révolution de mars (1848) et la formation de l'Empire allemand en 1871. L'économiste Nikolaï Kondratiev décrit cet essor économique comme la phase montante du deuxième cycle Kondratieff. L’industrialisation amena aussi de nouvelles obligations esthétiques, particulièrement en architecture et dans l'artisanat d'art. Ceci s’exprima davantage par le développement des modèles existants que par de réelles innovations en tant que telles. Dans la langue courante, parler de "Gründerzeitstil" revient à désigner l’historicisme. Or l’historicisme restant le style prédominant jusqu’après 1900, il en ressort une certaine imprécision. En rapport avec l’histoire de l’art, on désigne Gründerzeit des périodes très différentes, par exemple 1850–1873, 1871–1890, parfois même 1850–1914. A cette époque le mot Gründer (« fondateur ») avait une connotation plutôt négative car de nombreuses sociétés créées à ce moment avaient un caractère spéculatif.

Economie[modifier | modifier le code]

Le concept de Gründerzeit renvoit à une période d'expansion économique globale à partir de la moitié du XIXe siècle durant laquelle les entrepreneurs pouvaient devenir très vite riches. Un facteur décisif pour expliquer ce rapide développement économique est la construction de chemin de fers. Cette industrie avait un effet d'entraînement important sur d'autres secteurs via la demande de charbon et d'acier et ainsi permit la création d'empires industriels tels que l'entreprise Krupp. Le chemin de fer révolutionna le transport de marchandises ainsi que la vente et la distribution des biens et permit le développement d'une production de masse. Outre ces effets économiques, le train améliora grandement la communication et favorisa la migration de personnes. Tous ces éléments contribuèrent à une urbanisation croissante et au développement du prolétariat.

Les sociétés anonymes ont joué un rôle majeur durant cette période comme le montre l'explosion du nombre de leur création: 88 entre 1867 et 1870 en Prusse contre 928 entre 1871 & 1873. Contrairement aux réformes politiques, les réformes économiques qui en sont issues n’ont en général pas été revues et ont structuré l'économie et l'industrie jusqu'à nos jours (définition des sociétés de production en tant que personnes morales, etc.).

Réparations de guerre[modifier | modifier le code]

En Allemagne, après la guerre franco-prussienne de 1870 victorieuse, beaucoup de capitaux français au titre des réparations affluèrent. Elles ont permis aux banques de placer totalement le capital monétaire fourni en investissement dans les secteurs de production de marchandises expliquant la surchauffe ultérieure. Dans les années précédant le grand krach de 1873, l’essor économique atteignit des sommets jusqu’alors inconnus. Ces dernières années sont connues comme Gründerjahre.

Toutefois, les exigences politiques du libéralisme n'avaient été que partiellement ou peu appliquées à la fin de cette période en dehors de supprimer des barrières douanières entre les lander allemands et d'instaurer une communauté allemande seulement dans les échanges des produits manufacturés. La rigueur restant constante d'un point de vue des libertés politiques, le refuge dans la structure de la famille et le confort de l'habitat fut alors aisé et fréquent.


Architecture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Historicisme (style).
Défilé typique de la Gründerzeit à Chemnitz

Musée[modifier | modifier le code]

Le Gründerzeit Museum de Berlin a été fondé par Charlotte von Mahlsdorf[1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Gründerzeit » (voir la liste des auteurs).