Grégory Barbier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Grégory Barbier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (50 ans)
CalaisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipes amateurs
1994Olympique Grande-Synthe
1995VC Roubaix
1996UVC Calais
1997VC Roubaix
1998VC Saint-Quentin
2002Dunkerque-Dûnes de Flandre
Équipes professionnelles

Grégory Barbier (né le à Calais[1],[2]) est un coureur cycliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Grégory Barbier prend sa première licence à Coquelles. Ses bons résultats régionaux lui permettent de rejoindre le centre de formation de Wasquehal en 1992. Il effectue son service militaire au Bataillon de Joinville, et intègre l'équipe de France amateurs[3].

En 1995, alors licencié au VC Roubaix, il se distingue au plus haut niveau amateur en obtenant sept victoires. L'année suivante, il évolue sous les couleurs de l'UVC Calais, avec lequel il s'impose sur de nouvelles courses comme les Boucles de l'Essonne. En fin de saison, il devient stagiaire au sein de l'équipe belge Cédico-Ville de Charleroi, qui évolue en deuxième division. Il ne parvient cependant pas à décrocher un contrat professionnel.

De retour au VC Roubaix en 1997, il continue à engranger les succès en remportant notamment des étapes au Ruban granitier breton, au Tour de Navarre et au Tour de la Somme. En 1998, il rejoint le VC Saint-Quentin. Vainqueur de Paris-Connerré ou d'une étape de la Ronde de l'Oise, il passe finalement professionnel l'année suivante dans la petite équipe Saint-Quentin-Oktos-MBK, créée à l'initiative de son club. Son meilleur classement est une cinquième place au Tour du Loir-et-Cher.

En 2000, il est recruté par la formation Ville de Charleroi-New Systems, quatre ans après y avoir été stagiaire. Après une autre saison passée dans l'équipe, il n'est pas conservé par ses dirigeants et redescend chez les amateurs en 2002 au club Dunkerque-Dûnes de Flandre, où il termine sa carrière.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Grégory BARBIER », sur memoire-du-cyclisme.eu
  2. « Grégory BARBIER », sur museociclismo.it
  3. « Grégory Barbier », sur prolongation62.wordpress.com

Liens externes[modifier | modifier le code]