Gouvernement Khristófias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gouvernement Khristófias
(el) Κυβέρνηση Δημήτρης Χριστόφιας

République de Chypre

Description de cette image, également commentée ci-après
Président de la République Dimítris Khristófias
Élection
Formation
Fin
Durée 5 ans
Composition initiale
Coalition AKEL-DIKO-EDEK
Ministres 11
Femmes 1
Hommes 10
Représentation
Chambre des représentants (2008)
34 / 56
Chambre des représentants (2011)
33 / 56
Drapeau de Chypre

Le gouvernement Khristófias (en grec moderne : Κυβέρνηση Δημήτρης Χριστόφιας) est le gouvernement de la République de Chypre entre le et le .

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le nouveau président de la République communiste Dimítris Khristófias, précédemment président de la Chambre des représentants, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition de centre gauche entre le Parti progressiste des travailleurs (AKEL), le Parti démocrate (DIKO) et le Mouvement pour la démocratie sociale (EDEK). Ensemble, ils disposent initialement de 34 représentants sur 56, soit 60,7 % des sièges de la Chambre des représentants.

Il est formé à la suite de l'élection présidentielle des et .

Il succède donc au gouvernement du président Tássos Papadópoulos, constitué d'une alliance entre le DIKO et l'EDEK, dont l'AKEL était initialement membre.

Lors du premier tour du scrutin présidentiel, le candidat du Rassemblement démocrate (DISY) Ioánnis Kasoulídis arrive en tête de justesse, devançant Khristófias de 0,2 points. Avec 31,8 % des voix, Papadópoulos termine troisième et se trouve ainsi éliminé du second tour, organisé une semaine plus tard. Il apporte alors son soutien à Khristófias, qui s'impose avec plus de 53 % des suffrages exprimés. Il devient ainsi le premier chef d'État et/ou de gouvernement communiste de l'Union européenne.

Il forme le suivant un gouvernement de 11 ministres, dont une femme et un indépendant.

Aux élections législatives du , le DISY confirme sa position de premier parti de Chypre tandis que l'AKEL se renforce. La coalition qui constitue l'exécutif perd seulement un siège de député et conserve ainsi sa majorité absolue avec 33 représentants sur 56, soit 58,9 % des sièges de la Chambre des représentants.

Le président de la République procède le à un ample remaniement ministériel, près d'un mois après une explosion sur une base navale ayant fait 13 morts, dont le chef d'état-major de la marine chypriote.

Très affaibli par les conséquences de la crise économique mondiale, Dimítris Khristófias renonce à solliciter un second mandat à l'élection présidentielle de . Alors que l'AKEL investit le ministre de la Santé Stávros Malás, le DIKO renonce à présenter un candidat et soutient celui du DISY Níkos Anastasiádis.

Vainqueur au second tour face à Malas avec plus de 57 % des voix le , Anastasiádis constitue une semaine plus tard son premier gouvernement, rassemblant le DISY, le DIKO et le Parti européen (EVROKO).

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale ()[modifier | modifier le code]

Poste Titulaire Parti
Président de la République Dimítris Khristófias AKEL
Ministre des Affaires étrangères Márkos Kyprianoú DIKO
Ministre de l'Intérieur Neoklís Sylikiótis AKEL
Ministre des Finances Kharílaos G. Stavrákis Sans
Ministre du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme Antónis Paschalídes DIKO
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Sotiroúla Kharalámbous AKEL
Ministre de l'Agriculture, des Ressources naturelles et de l'Environnement Michalis Polynikis EDEK
Ministre de l'Éducation et de la Culture Andréas Dimitríou AKEL
Ministre de la Justice et de l'Ordre public Kypros Khrysostomides (jusqu'au 22/12/2008)
Loucas Louca
AKEL
Ministre de la Défense Kóstas Papakóstas AKEL
Ministre des Communications et des Travaux publics Níkos Nikolaídes EDEK
Ministre de la Santé Khrístos Patsalídes AKEL

Remaniement du [modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Président de la République Dimítris Khristófias AKEL
Ministre des Affaires étrangères Márkos Kyprianoú DIKO
Ministre de l'Intérieur Neoklís Sylikiótis AKEL
Ministre des Finances Kharílaos G. Stavrákis Sans
Ministre du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme Antónis Paschalídes DIKO
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Sotiroúla Kharalámbous AKEL
Ministre de l'Agriculture, des Ressources naturelles et de l'Environnement Dimítris Iliádis Sans
Ministre de l'Éducation et de la Culture Andréas Dimitríou AKEL
Ministre de la Justice et de l'Ordre public Loucas Louca AKEL
Ministre de la Défense Kóstas Papakóstas AKEL
Ministre des Communications et des Travaux publics Erató Kozákou-Markoullí Sans
Ministre de la Santé Khrístos Patsalídes AKEL

Remaniement du [modifier | modifier le code]

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Poste Titulaire Parti
Président de la République Dimítris Khristófias AKEL
Ministre des Affaires étrangères Erató Kozákou-Markoullí Sans
Ministre de l'Intérieur Neoklís Sylikiótis (jusqu'au 21/03/2012)
Eleni Mavrou
AKEL
Ministre des Finances Kikis Kazamias (jusqu'au 16/03/2012)
Vassos Shiarly (à partir du 23/03/2012)
AKEL
Ministre du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme Praxoúla Antoniádou (jusqu'au 21/03/2012) DIKO
Neoklís Sylikiótis AKEL
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Sotiroúla Kharalámbous AKEL
Ministre de l'Agriculture, des Ressources naturelles et de l'Environnement Sofoklis Aletraris EDEK
Ministre de l'Éducation et de la Culture Giorgos Demosthenous AKEL
Ministre de la Justice et de l'Ordre public Loucas Louca AKEL
Ministre de la Défense Dimítris Iliádis Sans
Ministre des Communications et des Travaux publics Efthýmios Flouréntzos Sans
Ministre de la Santé Stávros Malás (jusqu'au 15/10/2012) AKEL
Androúlla Agrótou Sans

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]