Gornergrat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la montagne
Cet article est une ébauche concernant la montagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Gornergrat
Le Gornergrat[a] vu depuis le Petit Cervin, avec le glacier du Gorner[b] et, au fond[c] de gauche à droite, le massif des Mischabels, l’Alphubel, l’Allalinhorn, le Rimpfischhorn[d] et le Strahlhorn.
Le Gornergrat[a] vu depuis le Petit Cervin, avec le glacier du Gorner[b] et, au fond[c] de gauche à droite, le massif des Mischabels, l’Alphubel, l’Allalinhorn, le Rimpfischhorn[d] et le Strahlhorn.
Géographie
Altitude 3 135 m
Massif Alpes pennines (Alpes)
Coordonnées 45° 59′ 00″ nord, 7° 47′ 06″ est
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
District Viège
Ascension
Voie la plus facile Gornergratbahn

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Gornergrat

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Gornergrat

Le Gornergrat est une arête sommitale culminant à 3 135 mètres d'altitude, à environ quatre kilomètres au sud-est de la station de Zermatt, dans le canton du Valais, en Suisse, entre le glacier du Gorner et celui du Findel. Il offre un panorama sur plus de vingt sommets des Alpes de plus de 4 000 mètres, dont ceux du mont Rose, du Cervin et du Liskamm.

Accès[modifier | modifier le code]

Le sommet constitue la gare-terminus du Gornergratbahn, voie de chemin de fer à crémaillère ouverte en 1898. Elle y mène par les stations intermédiaires de Riffelalp et Riffelberg, pour une dénivellation totale de près de 1 500 mètres. Au sud-ouest de la gare, un hôtel-refuge accueille les touristes, à l’altitude de 3 089 mètres.

On peut aussi gravir le sommet depuis Zermatt en quatre à cinq heures par des chemins de randonnée. La descente prend environ trois heures.

Une télécabine entre Furi et le Riffelberg joint son domaine skiable à celui du Petit Cervin. Entre 1958 et 2007, le Stockhorn était relié au Gornergrat par un téléphérique au-dessus du Hohtälli.

Recherche scientifique[modifier | modifier le code]

Vue de l'observatoire du Gornergrat.

Les deux tours de l’hôtel du Gornergrat abritent, depuis la fin des années 1960, des observatoires du Hochalpine Forschungsstation Jungfraujoch und Gornergrat.

Jusqu’en 2005, l'observatoire nord abritait un télescope infrarouge de 1,5 mètre de diamètre. Dans l’observatoire sud se trouve un radiotélescope de 3 mètres. L’université de Berne y utilise un laboratoire passif pour le contrôle des radiations de neutrons solaires qui fait partie d’un ensemble européen de stations de mesures planétaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Gornergrat est au centre à mi-hauteur ; il s'agit d’un sommet non enneigé.
  2. Le glacier du Gorner, en contrebas au centre, coule de droite à gauche en provenance du mont Rose.
  3. En arrière-plan du Gornergrat.
  4. Le Rimpfischhorn surplombe le Gornergrat.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]