Gorges de Régalon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gorges de Régalon
Les gorges
Les gorges
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Massif du Luberon Vaucluse
Coordonnées 43° 48′ 06″ nord, 5° 03′ 50″ est
Rivière Régalon
Géologie
Roches urgonien

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Gorges de Régalon

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Gorges de Régalon

Les Gorges de Régalon sont situées au niveau du sud du petit Luberon, à l'extrémité est de la commune de Cheval-Blanc, en bordure de la commune de Mérindol.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'entrée des gorges du Régalon

Coordonnées du point le plus bas des gorges = Longitude : 05° 09' 26'' E Latitude : 43° 45' 55'' N

Les gorges de Régalon séparent la Crau des Mayorques à l'ouest de la Crau de Saint-Phalez à l'est, toutes deux font partie du petit Luberon.

Accès[modifier | modifier le code]

Lorsque vous venez de Cheval-Blanc par la route départementale 973, faire environ 500 mètres après le lieu-dit Logis-Neuf puis prendre à gauche vers les Gorges du Régalon.

Géologie[modifier | modifier le code]

Les gorges se sont creusées au sein du massif du Luberon. Les falaises qui le bordent sont composées de calcaires urgoniens.

Sismicité[modifier | modifier le code]

À l'exception des cantons de Bonnieux, Apt, Cadenet, Cavaillon, et Pertuis classés en zone Ib (risque faible), tous les cantons du département de Vaucluse sont classés en zone Ia (risque très faible). Ce zonage correspond à une sismicité ne se traduisant qu'exceptionnellement par la destruction de bâtiments[1].

La visite[modifier | modifier le code]

Deux parkings permettent aux visiteurs de laisser leurs véhicules. Plusieurs chemins, bordés de pins ou de champs d'oliviers, leur permettent alors de rejoindre l'entrée.

Le départ est à une altitude d'environ 140 mètres.

Il est fortement recommandé de ne pas pratiquer la visite par temps de pluie ou en cas de risque de pluie. En janvier 2009[2], les gorges ont été fermées à cause des éboulements. De plus un des versants menace de s'écrouler. Ces éboulements ont permis une diminution de la fréquentation qui était de 60 000 visiteurs par an jusqu'en 2009. Elles ont été rouvertes au public en 2011 puis à nouveau fermées par arrêté préfectoral en avril 2014. Depuis septembre 2015, l'accès y est à nouveau autorisé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zonage sismique réglementaire de la France, classement des cantons (découpage fin 1989) de la région PACA, page 48
  2. ARRETE MUNICIPAL du 28 janvier 2009, Mairie de Cheval Blanc

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : source utilisée pour la rédaction de cet article

  • Pierre Giffon, Randonnées pédestres dans le Luberon, Edisud
  • Patrick Ollivier-Elliott, Luberon, Carnets d'un voyageur attentif, Edisud (ISBN 2-85744-523-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]