Golden Sun : L'Âge perdu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Golden Sun
L'Âge Perdu
Image illustrative de l'article Golden Sun : L'Âge perdu

Éditeur Nintendo
Développeur Camelot Software Planning
Concepteur Yasuhiro Taguchi
Hiroyuki Takahashi
Musique Motoi Sakuraba

Date de sortie Icons-flag-jp.png
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png
Icons-flag-eu.png
Genre Jeu de rôle
Mode de jeu De 1 joueur à 4 joueurs
Plate-forme Game Boy Advance
Média Cartouche
Contrôle Game Boy Advance

Golden Sun : L'Âge perdu (黄金の太陽 失われし時代, Ōgon no Taiyō: Ushinawareshi Toki?) est un jeu vidéo sorti en 2003 sur Game Boy Advance. Il s'agit du second épisode d'un jeu de rôle en deux parties, le premier s'appelant Golden Sun sorti un an plus tôt, également sur Game Boy Advance.

Un troisième opus, Golden Sun: Obscure aurore, se déroulant 30 ans plus tard est sorti sur Nintendo DS en 2010.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le joueur incarne Pavel, Lina, Cylia et Piers, accompagnés du vieil alchimiste Thélos.

Le jeu commence là où s'arrête le premier épisode. Dans le but opposé du premier opus, il faut allumer les deux phares restants pour briser le sceau qui emprisonne le pouvoir de l'Alchimie et ainsi ramener le monde dans un âge d'or. Alors que dans le premier épisode, il était question d'empêcher les phares de briller afin d'empêcher la destruction du monde.

De prime abord trois, à savoir Pavel, Lina et Cylia, le groupe fait de Piers (mystique affilié a l'eau) un allié plus tard dans le jeu.

Nouveautés[modifier | modifier le code]

Les nouveautés de ce jeu concernent avant tout le scénario et l'atmosphère du jeu ; le gameplay n'ayant que peu évolué.

Le scénario change radicalement de point de vue : Pavel n'a pas comme Vlad une âme de justicier. Ses actions sont dictées par son objectif final et pas par sa bonté d'âme. Cela ne nuit pas à l'immersion du jeu mais le rend plus mature et moins old-school que son prédécesseur. Les Psynergies utilisables hors combat sont plus nombreuses et plus originales, ce qui permet des énigmes plus complexes. Les lieux visités sont plus nombreux et surtout plus marquants, grâce à une bande son de qualité. Deux nouveaux antagonistes, Karstine et Agatio, apparaissent. Ils appartiennent au « Clan du Feu du Nord », comme Salamandar et Phoenixia, et utilisent le feu.

Le jeu reprend en grande partie le gameplay de Golden Sun. L'accent a toutefois été mis sur la partie exploration de cet opus avec la création d'un monde 2 a 3 fois plus grand que celui du premier opus. Néanmoins, quelques innovations sont notables, tel qu'un bateau permettant de se diriger librement sur la mer et dans les rivières. De plus, à un stade avancé du scénario, le groupe de Vlad finit par rejoindre celui de Pavel, ce qui donne un groupe de huit héros, bien que seuls quatre d'entre eux prennent part aux combats.

Invocations[modifier | modifier le code]

Dans ce jeu, comme dans Golden Sun 1, il est possible d'utiliser les djinns élémentaires pour utiliser des invocations, auxquelles se rajoutent de nouvelles invocations utilisant des djinns d'éléments différents (exemple: Moloch). Ces nouvelles invocations ne s'obtiennent pas par le nombre de djinns ; en effet, elles sont présentes sous forme de stèles dans certaines grottes et donjons. Pour certaines d'entre elles, il sera nécessaire de battre des boss (exemple: Azul, que l'on obtient en battant le magicien). Pour pouvoir lancer des invocations, un certain nombre de djinns est requis. Chaque invocation a un effet (Iris, l'une des plus puissantes invocations, cause d'énormes dommages à votre adversaire et ressuscite tous vos personnages en leurs rendant tous leurs points de vie).

Notes et références[modifier | modifier le code]