Godfred II de Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Godfred II de Man, (mort en 989) (gaélique: Gofraid mac Arailt ou vieux norrois: Guðrøðr Haraldsson) roi des Hébrides et de l’Ile de Man vers 976 à 989.

Origine[modifier | modifier le code]

Godred Haraldsson est le frère et successeur de Maccus mac Harald. Les deux frères sont identifiés comme des fis de Harald Sitricson mort en 940 roi des vikings de Limerick[1] ce qui ferait d’eux des petits-fils possible de Sigtryggr Caoch roi de Dublin et du Royaume viking d'York en Northumbrie et des membres de la dynastie des Uí Ímair[2].

Activité[modifier | modifier le code]

Des 971 Godfred est mentionné par le Brut y Tywysogion au Pays de Galles lorsqu'il ravage Anglesey[3]. En 980 allié cette fois avec le prétendant au royaume de Gwynned, Custennin ap Iago qui voulait récupérer le trône de son père Iago ab Idwal il ravage de nouveau Anglesey et Llŷn, avant que Custennin ne soit tué par son cousin Hywel ab Ieuaf[4].

En 982 Godfred Haraldsson est au Dyfed. Il pille le sanctuaire de Saint-David et affronte les Gallois a la bataille de Llanwannawc. Cinq ans plus tard il ravage de encore une fois Anglesey et fait prisonnier 2 000 hommes qu'il ne libère que contre une rançon payée par le roi Maredudd ab Owain[5].

Les annalistes irlandais notent ansuite le pillage des côtes du Dalriada et la mort de 140 « danois »[6] et l'année suivante un combat sur l'Ile de Man mené par « mac Harald » qui y perd un milliers d'hommes[7] avant d'avoir encore 140 tués lors du pillage d'Iona la même année[8]

La mort de Godred est relevée en 989 par les annales irlandaises qui le nomment "Gofraidh m.Arailt ri Innsi Gall" et précisent qu’il fut tué par les gens de Dál Riata[9].

Après sa disparition le Jarl des Orcades Sigurd Digri impose vers 990 un certain Jarl Gilli, comme Earl des Hébrides[10] et lui donne sa sœur Hvarflöd comme épouse[11].

Descendance hypothétique[modifier | modifier le code]

L’historien Jean Renaud lui attribue une fille l’« Héritière d’Islay » épouse putative du viking Gudrod Eiriksson et mère d’Harald le Noir[12].

Par contre selon Mike Ashley il serait le père de :

D'après Benjamin T. Hudson il a trois enfants[13] :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aralt fils d'Uí Ímair i.e de Sitriuc Chronicon Scotorum :SC 940
  2. (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens : Table 25 p. 420 et p. 424
  3. Brut y Tywysogion: AD 971
  4. Brut y Tywysogion: AD 980 & (en) K.L Maund Ireland, Wales and England in the elevent century Boydell Press (Woodbridge 1993) (ISBN 9780851155333) p. 157-158
  5. Jean Renaud Les Vikings et les Celtes Ouest-France Université (Rennes 1992) (ISBN 2737309018) p. 109
  6. Annales d'Ulster AU 986.1
  7. Annales d'Ulster AU 987.1
  8. Annales d'Ulster AU987.3
  9. Annales d'Ulster: AU 989.4 et Annales des quatre maîtres : AM 988.15
  10. Gilli qui résidait sur l’île de Colonsay gouvernera les Hébrides après la mort de Sigurd jusqu’en 1025
  11. Jean Renaud Op.cit p. 38
  12. Jean Renaud Op.cit p. 46
  13. Benjamin T. Hudson Vikings pirates and christian princes Oxford University Press, 2005,Table 4 « Haraldson » p. 130

Bibliographie[modifier | modifier le code]