Ragnald Ier de Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ragnald I de Man)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ragnald.
Ragnald I de Man
Coat of arms of the Isle of Man.svg
Fonctions
Roi de Man et des Îles
Biographie
Décès
Famille
Père
Fratrie
Lagmann mac Gofraid (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Margad Ragnaldson
Cacht ingen Ragnaill (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ragnald Ier de Man (vieux norrois : Røgnvaldr Guðrøðsson, gaélique, Ragnall mac Gothraidh) est un dirigeant de l'Ile de Man (mort en 1005).

Origine[modifier | modifier le code]

Fils de Godfraid[1]. On ignore s'il a régné sur l'Ile de Man, comme un souverain indépendant ou comme un roi subordonné aux Orcades du Jarl Sigurd Ier Digri.

Les Annales d'Inisfallen et les Annales d'Ulster qui le nomment « ri na nInnsi » (roi des îles) relèvent simplement sa mort en 1005[2]. De son côté le Chronicon Scotorum qui note le même événement le désigne également sous le non de « ri na Indsi » (roi Inse Gall) mais précice qu'il était « Ragnall mac Gotfrith meic Aralt »[3].

Postérité[modifier | modifier le code]

Ragnall laisse une importante postérité[4].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Clare Downham, Viking Kings of Britain and Ireland: The Dynasty of Ívarr to A.D. 1014. Dunedin Academic Press 2007. (ISBN 978-1-903765-89-0) « The Royal Dynasty of Man and the Isles, 940-1014 » p. 193
  2. Annales d'Ulster AU: 1005.1
  3. Chronicon Scotorum: SC: 1005
  4. Benjamin T. Hudson Vikings pirates and christain princes,Oxford University Press, 2005 table 4 « Haraldosn » p. 130
  5. Annales d'Ulster AU 1075.1
  6. Annales d'Ulster AU 1073.5
  7. Annales d'Ulster AU 1087.7.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mike Ashley, The Mammoth Book of British Kings & Queens (England, Scotland and Wales), Robinson Londres, 1998 (ISBN 1841190969) « Ragnald Godredson  » p. 424-425.