Gobelet (vaisselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 26 janvier 2020 à 19:53 et modifiée en dernier par Thierry Caro (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Gobelet
Camp cup and tumbler, 1795-1800, Paul Revere silver collection, Worcester Art Museum - IMG 7624.JPG
Type
Récipient à boire (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Utilisation
Usage
Symbolique
Émoji
🥤Voir et modifier les données sur Wikidata

Un gobelet ou coupe (Québec) est un récipient à boire, plus haut que large, sans anse et généralement sans pied. Il peut être en verre, en faïence, en plastique, en métal, en porcelaine, en cristal, etc. Le mot désigne également le récipient utilisé pour lancer les dés dans certains jeux ou par les prestidigitateurs.

Origine du nom

Le mot est un dérivé de l'ancien provençal gobel, « récipient pour boire, vase arrondi ». Selon Pierre Guiraud dans son Dictionnaire des étymologies obscures, repris par le Robert historique, gobel vient d'une racine gobb-, « arrondi, renflé », comme le mot italien gobbo, « bossu ».

Gobelet et timbale antiques

Depuis la plus haute antiquité, le gobelet fut l’un des premiers récipients entièrement fabriqué par l’Homme qui permettait de boire. Les premiers verres opaques, de couleur verte ou bleue, fabriqués par l’Homme sont originaires de Mésopotamie[1]. Le gobelet succéda à la corne d’animal, la coque de fruit et à la coupe de terre cuite et de métal vers l’an mille. Sa forme droite en tronc de cône renversé dura jusqu’à la fin du XVIIe siècle puis devint plus élégante avec une forme de tulipe et de métal précieux[2].

Vers le début du XVIIIe siècle, le gobelet perd de son importance au profit de la timbale fabriquée en étain et en argent, moins haute, pourvue d’une petite anse en forme d’anneau, dont la décoration est souvent personnalisée[3].

Les gobelets de Vicarello sont quatre gobelets en argent du Ier siècle ap. J.-C.

Gobelet jetable

Les gobelets jetables sont faits soit de carton soit de matières plastiques.

Gobelet en carton

Fabriqué à partir de carton. La surface intérieure du gobelet pour les boissons chaudes ou toute la surface pour les boissons fraîches (la condensation se formant à l'extérieur du gobelet pouvant abîmer le carton) est souvent recouverte d'une couche plastifiée ou cirée permettant de le rendre étanche. Par le passé, on utilisait de l'argile qui fut abandonné à cause du goût et de l'odeur. Certains gobelets de carton ont une double paroi qui permet d’isoler le contenu, chaud ou froid, de la main du consommateur.

Gobelet en plastique

Gobelets en plastique.

Contrairement aux gobelets en carton, le procédé de moulage du plastique permet d'avoir des formes uniques et des parois extrêmement fines avec une cadence de production plus élevée. Généralement présenté de couleur blanche ou translucide, la paroi mince le rend fragile, peu isolant et très rarement réutilisable.

Gobelet réutilisable

Le gobelet réutilisable ou « ecocup » est une alternative aux gobelets jetables traditionnellement utilisés sur les grands événements publics ou privés. La matière plastique utilisée est d’une qualité supérieure au gobelet jetable. Les gobelets sont rassemblés en fin d'événement, lavés et réutilisés ailleurs par la suite.

Autres utilisations du gobelet

Certains gobelets peuvent servir à contenir autre chose que des boissons, comme de la crème glacée ou bien des petites portions de nourriture.

Les gobelets utilisés normalement pour boire peuvent aussi être détournés de leur but premier pour d'autres utilisations où même être fabriqués spécialement pour cela. On utilise notamment les gobelets dans certains jeux comme dans divers jeux de dés, le jeu de puces, le bière-pong, le jeu des gobelets, le sport stacking ou encore dans les tours de prestidigitation.

Sources et références

  1. Histoire du verre
  2. le gobelet en argent de Douai, au poinçon de 1670, conservé au Musée des Arts Décoratifs de Paris
  3. Histoire de la timbale

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes