Jeu de dés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le jeu
Cet article est une ébauche concernant le jeu.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le jeu de dés se pratique avec les dés, des objets le plus souvent cubiques dont les 6 faces sont habituellement numérotées de 1 à 6 (et dont la somme des valeurs des faces opposées est constante et égale à 7).

Dice.jpg

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès le IIe millénaire av. J.-C, l'usage des dés est rapporté en Indes, à l’époque védique, dans le Rig Veda, où tout un hymne lui est consacré (X, 34)[1].

L'usage des dés est également attesté chez les Étrusques (voir dés étrusques[2]) et ensuite dans l'Empire romain.

Le hasard est également un thème de prédilection de la philosophie, et le jeu de dés en est une métaphore fréquente, par opposition au déterminisme.

Le mot hasard se trouve chez Wace en 1155 ; il vient de l'arabe ǎz-zǎhr, en transitant par l'espagnol et signifiait à l'origine « dés » (ou la fleur dessinée sur l'une des faces du dé), à l'instar du mot latin alea qui désignait déjà à la fois le dé, le jeu de dés et le hasard.

Citations[modifier | modifier le code]

Stéphane Mallarmé  : « Un coup de dés jamais n'abolira le hasard ».

Albert Einstein  : «  Dieu ne joue pas aux dés ».

Jules César : « Alea jacta est » (le sort en est jeté).

Différents jeux[modifier | modifier le code]

Dans son livre Dice games properly explained, Reiner Knizia présente à peu près 150 jeux de dés différents !

En voici quelques-uns :

  • avec 2 dés
Le craps
Le gros poulet
La Quinette ( ou Kinito_(jeu) )
  • avec 3 dés
Le 421
Le Cul de chouette
  • avec 5 dés
Le Yams (aussi appelé Yahtzee), et des variantes telles le Yum
Le Poker Menteur
Le 5000
Le killer (jeu de dés)
Le jeu des dés
Le Dudo (5 dés par personne)
  • avec 6 dés
Le 10000
Le Farkle

Dés non cubiques[modifier | modifier le code]

Il existe des dés non cubiques, utilisés principalement dans les jeux de rôle. Voir Probabilités des dés en jeu de rôle.

On peut également citer le Jeu de cochons, dans lequel les dés sont deux figurines de petits cochons.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir : ELIADE, Mircea, Histoires des croyances et des idées religieuses / 1 De l’âge de la pierre aux mystères d’Eleusis, Paris, Payot, 1976, 1996, p. 209.
  2. Une paire unique de dés d'ivoire conservée à la Bibliothèque Nationale de France, Paris.